Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 808 fois

Naplouse -

Naplouse : Tours d'observation et barrages routiers

Par

Au cours du mois dernier, trois nouvelles tours d'observation ont été construites dans les villages entourant Naplouse :
Une dans le village de Tell, une autre sur la route 17 (la route la plus facile entre Asira et Naplouse) et la dernière sur les terres appartenant au village de Salem.
Ces sites ont été soigneusement choisis pour obstruer tout mouvement et/ou aider à l'expansion des colonies.

Ceci est fait pendant une période de cessez-le-feu supposé ou période de calme. La construction d'installations militaires sur une terre occupée peut seulement être interprétée comme une manoeuvre offensive.


En particulier, dans un secteur de "non-frontière" tel que Naplouse. Ce type de construction ne peut pas être justifié en tant que "sécurité" par les Israéliens, mais seulement comme sécurité pour leurs colonies illégales.

Pour le village d'Asira, la route 17 est le chemin qui permet à de nombreuses personnes d'aller à Naplouse pour y travailler et 'en revenir.

Au début du deuxième Intifada, la route 17 a été fermée par des monticules de terre. Bien que cela ait eu un effet extrêmement préjudiciable sur l'économie de l'exportation d'Asira (célèbre pour sa production d'huile d'olive), les déplacements à pied étaient encore possibles.

Le mercredi 5 octobre, un groupe d'ISMers est allé sur les lieux pour voir s'ils pourraient documenter la construction. Alors qu'ils étaient là, une unité de soldats est arrivée dans une jeep de la police des frontières. Les soldats sont sortis du véhicule et ont tiré en l'air en guise d'avertissement.


La construction de la tour d'observation à Salem fait craindre aux villageois une expansion de la colonie.

Cet avant-poste militaire contrêlera le déplacement des Palestiniens sur leur terre. Terre qui longe la colonie illégale d'Elon More établie sur les terres confisquées à Salem et aux villages environnants.

Les gens du village de Salem ont des problèmes pour aller sur leurs terres en raison des attaques de colons ainsi que du harcèlement des soldats.

La tour d'observation à proximité du village de Tell est à cêté d'une "route de colons", légitime donc la route en procurant un autre avant-poste militaire concret.

A ce jour, cette route est inaccessible aux Palestiniens. Ils ne sont pas autorisés à s'y déplacer (même la traverser pour aller de l'autre cêté). La tour d'observation aidera les militaires à imposer cette loi restrictive en fournissant un poste de surveillance avec des emplacements pratiques pour snipers.

Ce type de construction aide à développer l'infrastructure des colonies et rend les futures négociations de paix plus problématiques.

Le président américain, George W Bush, a déclaré qu'en ce qui concerne les colonies de Cisjordanie , les "réalités sur le terrain" devaient être prises en compte.

Tout pendant qu'Israël pourra construire des routes et des colonies qui seront vues comme faisant partie de villes établies de façon permanente, alors elles seront légitimes aux yeux des Etats-Unis. Peu importe au gouvernement américain qu'Israël construise avec frénésie en Cisjordanie , depuis l'annonce du "Désengagement" de Gaza.

Les constructions autour de Naplouse sont juste une autre tentative du gouvernement israélien d'accroître et de légitimer la présence des colons illégaux en Cisjordanie . C'est une période particulièrement dangereuse pour l'expansion de la colonisation.

Avec le "Désengagement" de Gaza, beaucoup parmi le mouvement des colons tout comme dans le gouvernement israélien, voient la Cisjordanie comme un territoire libre pour l'expansion rapide des colonies. Avec le report aux calendes grecques des prochaines "négociations de paix" entre Abbas et Sharon, l'expansion des colonies bat son plein.


Les soldats israéliens entrent toujours dans la région de Naplouse plusieurs fois par semaine. Si les soldats entrent dans des secteurs civils pour engager ce qu'ils appellent ' essentiellement des opérations de maintien de l'ordre', ils devraient être tenus responsables de leurs actes.

Il n'y a aucune raison aux incursions militaires dans Naplouse.
Ces seuls deux derniers mois, environ 500 Palestiniens ont été fait prisonniers en Cisjordanie dont près de la moitié d'entre eux sont de Naplouse, ce qui a un effet dévastateur sur la population de Naplouse.

La crainte de l'emprisonnement sans raison, preuve ou français est extrêmement forte parmi les jeunes hommes de la région.

Il est vrai que les grandes invasions que Naplouse a subies au début de l'Intifada ne se produisent plus.
Mais un nouveau genre d'offensive militaire, dans lesquelles ils opèrent en plus petits nombres, en frappant rapidement et en se retirant, écrase maintenant les Territoires Occupés.

Les assassinats extra-judiciaires se produisent toujours de même que les nombreux emprisonnements injustifiés des Palestiniens.

Ce type de répression ne fait pas les gros titres des journaux internationaux, permettant ainsi au gouvernement israélien de poursuivre son offensive violente sans faire l'objet de critiques de la part des autres pays.

Cela permet également aux soldats de continuer d'étouffer lentement toute tentative des Palestiniens pour mener une vie normale, libérés de l'occupation oppressante.

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Colonies

Même auteur

ISM