Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1335 fois

Naplouse -

Naplouse après les élections

Par

Après quelques jours de calme (la nuit, l'armée se montre régulièrement) après les élections, l'activité militaire est redevenue "normale".
Ce matin, deux jeeps ont détruit quelques uns des stands du marché à l'entrée principale du camp de Balata et ont provoqué les gosses dans la rue, qui ont répondu avec des pierres.

Les jeeps ont continué à se balader dans le camp pendant environ deux heures et elles sont finalement parties, après que le parebrise avant de la plus grosse jeep soit arrosée de peinture blanche et bleue et que le conducteur ne pouvait plus rien voir.


Quelques autres épisodes : un vieil homme de la municipalité ramassait les ordures juste devant une des jeeps, la jeep a foncé sur uneboutique de légumes, faisant tomber toutes les bananes par terre.

Un père est arrivé et a empoigné son jeune fils, en lui disant qu'il n'était pas été censé être là et qu’il devait rentrer à la maison... Pendant ces confrontations, personne n'a été blessé ou tué.



Dans l'après-midi, les Forces de Occupation Israélienne sont revenues.


Cette fois ils ont annoncé le couvre-feu dans le secteur de l'école des filles de l’UNWRA, puis ils sont partis de l'autre côté du camp, près du cimetière. Les échanges habituels entre les soldats et les gosses ont suivi.


Des Internationaux accompagnés de plusieurs enfants et de femmes sont passés devant la jeep et ont essayé de rester dans la ligne de tir pour empêcher les Forces de l’Occupation de tirer.


Un peu plus tard, un jeune garçon a touché par plusieurs balles en caoutchouc tirées d’assez près, des secouristes, des locaux et les internationaux l'ont porté jusqu’à l'ambulance.

Ses blessures n'étaient pas trop sérieuses. Il n’y a pas eu d’autres blessés.


Plus tard, une des jeeps a été touchée au moteur par un tir de la résistance, entrainant le retrait de l'armée presque aussitôt vers la base de l'armée d’Huwaraa.

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Incursions

Même auteur

ISM

Même date

16 janvier 2005