Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1223 fois

Negev -

Négev : les démolisseurs - mukharriboun - sont passés par là

Par

Dans la région du Naqab, région de la Palestine, occupée en 1948 et ou vivent encore 150.000 Palestiniens, les forces de demolition israeliennes ont démoli ce matin trois maisons et quelques magasins dans le village non reconnu de Surra, situe a quelques kilomètres du village reconnu de Ksaife, près de l'aéroport fantome.
Une des maisons appartenait à Saleh Zabarga, ancien policier, qui a passé 40 ans de sa vie à servir dans la police de l'Etat de la démolition.

Saleh Zabarga a déjà été victime de la démolition de sa maison, il y a quelques années. Il a reconstruit une autre maison, en dur, et plante des oliviers sur sa terre situe dans le village, mais l'Etat sioniste refuse de reconnaitre que la terre lui appartient.


Saleh fait partie de ces 81.000 Palestiniens que l'Etat cherche à expulser de leurs terres pour laisser la place aux colons sionistes, soit ceux de Gaza, soit ceux des diverses communautés juives dans le monde qui déferlent sur une terre qui n'est pas la leur, pour la coloniser et la judaiser.


Saleh Zabarga n'était pas chez lui au moment de la démolition, ni sa famille ni ses enfants. Il avait reçu il y a près d'un mois un ordre de démolition, un des 500 distribués, que les forces de l'Etat démolisseur distribue aux habitants des villages non-reconnus.


Cet ordre collé sur les portes de leurs maisons explique que les constructions sont illégales et qu'elles doivent être démolies. Cet ordre est émis par un juge qui n'a d'autres fonctions que celle-ci, démolir les maisons des populations palestiniennes.


La crainte de la population est grande, car le plan sioniste ne vise plus seulement la démolition des maisons et magasins mais également leur transfert, le troisième transfert depuis 1948.


C'est la raison pour laquelle la colère est grande chez les Palestiniens du Naqab et notamment parmi la population des villages non-reconnus, qui ont décidé de s'opposer massivement à ces ordres de démolition, prélude à leur expulsion.


Le conseil regional des villages non-reconnus prépare activement depuis quelques jours une riposte d'ampleur afin de stopper les plans gouvernementaux sionistes.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Negev

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

Rim al-Khatib

Même date

10 janvier 2005