Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2703 fois

Jérusalem -

Nettoyage ethnique à Al-Qods occupée - une maison détruite, une maison volée

Par

Mardi 11 décembre, la police israélienne a démoli une maison appartenant à une famille palestinienne, à l’est de la Vieille Ville de Jérusalem, en arguant du prétexte qu’elle n’avait pas de permis, ont rapporté des témoins.
Ils ont indiqué à WAFA qu’une vingtaine de véhicules de l’armée et des bulldozers ont détruit cette maison située à Hardoub, dans At-Tur, un quartier situé à l’est de la Vieille Ville de Jérusalem, très proche du mur de l’Apartheid et à l’écart des autres habitations de cette zone.

Nettoyage ethnique à Al-Qods occupée - une maison détruite, une maison volée

Des membres de la famille Jabari dans les décombres de leur maison, dans le quartier at-Tur, à Al-Qods occupée (Photo Afif Amira/Wafa)
Le propriétaire de la maison, Bassam Jabari, a précisé que cette maison de deux étages dans laquelle vit sa famille depuis quatre ans, abritait onze personnes.

« L’armée démolit nos maisons sous prétexte qu’elles ont été construites sans permis, alors même qu’ils ne délivrent pas de permis de construire aux Palestiniens, même dans leur propre pays », a-t-il dit.

Il a ajouté que malgré la perte financière que cela représente, il ne quittera pas son terrain, va essayer d’obtenir un permis et reconstruira sa maison.

Photo

Photo

Source : http://english.wafa.ps/index.php?action=detail&id=21292

______________

Une famille palestinienne obligée de quitter sa maison au bénéfice des colons juifs

Lundi 10 décembre, les autorités israéliennes ont informé la famille Shamasneh qu'elle avait jusqu'à la fin du mois pour quitter sa maison, dans le quartier Sheikh Jarrah, à Jérusalem Est occupée, pour la donner à une organisation juive, a dit l'avocat de la famille.

Muhannad Jabari, qui représente la famille, a déclaré que la Cour de la Magistrature israélienne à Jérusalem Ouest a décidé jeudi dernier que la maison appartenait à une organisation coloniale juive et que la famille Shamasneh, qui y vit depuis cinquante ans, devait la quitter.

Il a dit qu'il ferait appel de la décision et de l'ordre d'expulsion.

Photo

La maison Shamasneh, d'une 50ne de m², abrite huit personnes. La famille l'a louée au gouvernement jordanien en 1964, trois ans avant l'occupation de la ville par Israël en 1967, ce qui signifie qu'ils sont des locataires protégés qui, selon le droit israélien, ne peuvent pas être expulsés.

L'organisation juive a affirmé que la maison et le terrain appartenaient à des Juifs et que le conservateur jordanien des biens ennemis, comme il était nommé, et qui avait la charge des biens juifs abandonnés, avait loué la maison à la famille Shamasneh.

Des groupes juifs prétendent que la plus grande partie du quartier Sheikh Jarrah appartenait à des Juifs et ils s'en emparent petit à petit en allant devant les tribunaux.

Plusieurs familles palestiniennes ont déjà été expulsées par la force de leurs domiciles dans le quartier, où des familles juives fanatiques se sont installées.

Ces familles palestiniennes ont vécu dans les rues pendant un temps, puis elles ont déménagé dans de nouvelles résidences après avoir perdu une longue bataille juridique pour récupérer leurs maisons.

Source : http://english.wafa.ps/index.php?action=detail&id=21287





Source : Wafa

Traduction : CR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Wafa

Même date

12 décembre 2012