Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1799 fois

Hébron -

Non violence à Hebron

Par

C'était une matinée lumineuse de printemps et vingt Palestiniens âgés entre six et soixante ans se sont réunis pour protester contre la construction de la nouvelle route de contournement pour colons à l'intérieur de leur ville.
La route proposée reliera les colonies de Beit Hadassah et de Tel Rumeida qui occupent des parties de la Vieille Ville d'Hébron et sont illégales en vertu du droit international.

Des équipes photographiaient et filmaient les hommes tenant fièrement leurs banderoles écrites à la main. Les plus jeunes membres présents, deux petits garçons d'environ 6 ans se démenaient pour montrer leurs posters d'Arafat qui étaient presque plus grands qu'eux.

La marche n'avait pas encore commencé quand la police des Frontières et l'IDF se sont approchés de la petite assemblée et ont déclaré la manifestation interdite. La jeep de la police des frontières y faisait écho en répétant l'annonce d'interdiction de la manifestation.


La discussion des manifestants avec la police a commencé à devenir de plus en plus enflammée quand un vieil homme a demandé le droit de protéger son héritage.

Il a entraîné la foule dans la partie d'un ancien cimetière qui sera détruite par la construction de la route. Les deux petits garçons sont montés sur des tombes en pierre et ont failli tomber sur leurs posters alors qu'ils tentaient de suivre leur père qui appelait la foule restée à l'arrière.



"Dépéchez-vous ! Dépéchez-vous! Dépéchez-vous!"


Les volontaires du Mouvement de Solidarité Internationale (ISM) qui avaient rejoint la manifestation sont entrés dans le cimetière et ont été cernés par la police des Frontières et l'armée. Les soldats ont pris position dans les arbres et ont pointé leur M16 sur la foule.


Le vieil homme est tombé à terre sur la tombe de son grand-père et a commencé à prier Allah, ses mains tendues vers le ciel. Les appareils photos se sont précipités pour filmer ses prières quand la police des frontières l'a empoigné et l'a traîné sur les tombes de pierre.



La police a refoulé les protestataires restants hors du cimetière en en poussant certains à terre et en le déclarant zone militaire fermée. Deux ISMers ont demandé à voir le document attestant que le secteur était bien une zone militaire fermée. La police a continué ses abus mais elle a fourni par la suite une photocopie déchirée et en lambeaux des documents demandés comme l'exige la loi israélienne.





"Pourquoi avez-vous arrêté un homme qui priait?" a demandé une femme de l'ISM.

"Nous n'avons pas besoin de parler à ces gens, allez !" a dit le chef policier, puis il a ajouté aux internationaux : "Vous avez deux minutes pour quitter le secteur, ou alors nous vous arrêterons tous!"


"Partez ou nous tirons!" a dit un autre policier aux Palestiniens.

Un homme d'Hébron a crié aux soldats "Tirez! Tirez! J'ai une seule vie et je n'ai pas peur de vous, vous l'armée israélienne!"


Sortant de nulle part, un autobus est arrivé et tout le monde est monté à l'intérieur pour s'éloigne de cette 'zone militaire fermée' qu'est le cimetière de la Vieille Ville de Hébron, l'endroit du repos final pour des générations de Palestiniens.


La manifestation tombait à un moment critique pour les résidants palestiniens de la région d'Hébron.


La veille, un garçon de 15 ans de la famille Al-Rojoob a été abattu par les forces de l’occupation Israélienne à l’extérieur de la Mosquée Ibrahimi dans le secteur de la Vieille Ville.
Les témoins oculaires disent que le tir n’avait pas été provoqué.


Pour en savoir plus sur la situation à Hébron, lire le reportage de Palestine Info : "La ville d'al-Khalil face au plan d'invasion sioniste, et l'Autorité Palestinienne reste passive"

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Monuments historiques

Même auteur

May

Même date

15 février 2005