Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1769 fois

Gaza -

Nous sommes toujours occupés à Gaza

Par

> ziadmedoukh@hotmail.com

Deux mois après le retrait israélien de la Bande de Gaza, rien n'a changé pour plus d'un million de Palestiniens qui vivent une situation très difficile à cause des mesures israéliennes qui contrôlent toujours l'entrée et la sortie de la Bande de Gaza, mais surtout, les Israéliens contrôle l'économie de la Bande de Gaza comme toute l'économie palestinienne.

Toutes les issues de sortie et de rentrée sont sous contrêle des forces d'occupation israélienne qui regroupe les Palestiniens dans ce petit territoire appelé la Bande de Gaza..

Après le départ des soldats et des colons israéliens des territoires palestiniens de la Bande de Gaza,l'armée israélienne reste toujours à la sortie et l’entrée de la Bande de Gaza.cêté sud ,les habitants de Gaza ne peuvent pas voyager à travers l'Egypte car le seul passage qui relie la Bande de Gaza avec l'Egypte,le passage de Rafah est souvent fermé par ordre militaire israélien.Cêté nord ,les Ghazouis ne peuvent même pas aller en Cisjordanie pour rendre visite à leurs proches,ou pour aller travailler en Israél.


A part le départ des colons,et le démantèlement des colonies israéliennes et la disparition des check- points de la Bande de Gaza,aucun changement pour les habitants de ce petit territoire, nous sommes toujours occupés,et les soldats israéliens peuvent attaquer,tuer et blesser des palestiniens quand ils veulent.

La situation économique est toujours difficile, notre économie souffre, et le chêmage en augmentation permanente, et les promesses internationales de rendre la Bande de Gaza une nouvelle Singapore sont restées sur le papier.

L’armée israélienne est toujours présente sur nos frontières, elle peut pénétrer nos villes et nos camps quand elle veut, et les avions israéliens bombardent n'importe quel temps nos villes et villages.


Les Ghazouis veulent un changement, ils veulent une amélioration de leur situation politique et économique, ils veulent la paix, une paix juste et durable, ils ne veulent pas une occupation ni un contrêle de leur vie et de leurs villes et villages.

Malheureusement, nous sommes toujours occupés à Gaza et beaucoup de pays pensent que nous vivons actuellement en paix et en sécurité après le retrait israélien considéré comme un bas historique pour la paix pour ces pays qui ont cru les propagandes israéliennes et ont oublié la souffrance quotidienne des palestiniens.


Nous sommes toujours occupés à Gaza, nous ne pouvons pas bouger librement, nous ne pouvons pas sortir et revenir calmement de et à Gaza, la bande de Gaza cette belle région méditerranéenne est toujours occupée,elle est devenue une grande prison à ciel ouvert.

Nous ne pouvons pas à Gaza rester longtemps sur notre plage et nos pêcheurs ne peuvent pas dépasser les 250 mètres dans la mer de Gaza.

L’armée israélienne contrêle la mer, l'air et la terre, et nous vivons sous occupation.


Devant la complicité de beaucoup de pays,et devant le silence de la communauté internationale,les Palestiniens de Gaza continuent leur souffrance ,ils sont toujours occupés,ils rêvent toujours d'une vraie liberté et une vraie paix dans leur belle région certes mais occupée.


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Plan de Désengagement

Même auteur

Ziad Medoukh

Même date

15 novembre 2005