Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1917 fois

Vallée du Jourdain -

Nouveaux ordres de confiscation de terres dans le nord de la Vallée du Jourdain : Une politique systématique d'expulsion silencieuse des Israéliens

Par

Il y a une semaine, les autorités israéliennes ont publié un nouvel ordre de confiscation de terres appartenant à des familles du village de Bardallah, dans le district de Tubas, au nord de la Vallée du Jourdain.
L'ordre concernait la confiscation de 140 dunams, situé très près du checkpoint de l’armée israélienne de Bisan, dans la Vallée du Jourdain.

Nouveaux ordres de confiscation de terres dans le nord de la Vallée du Jourdain : Une politique systématique d'expulsion silencieuse des Israéliens


Ci-contre, publicité d’une agence immobilière incitant les Israéliens à venir s’installer dans la colonie de Maskiyot
br>

Les terres, utilisées en grande partie pour l'agriculture, appartiennent à Mohammed Rashed Aryan, Hasan Rasheed Aryan, Yahya Mujalli et Izzat Mohammed Abed al-Rahman.

Cet ordre fait suite à la publication, au début du mois d'août, d’un autre ordre de confiscation de 37 dunams de terre dans le même secteur.
En outre, il y a trois mois, un autre ordre de confiscation de terre avait été publié afin de confisquer 356 dunams appartenant à des dizaines de familles dans les villages de Samara et de Wadi Elmaleh. Le terrain visé est situé juste à côté du checkpoint de Tayseer.

Dans le cas de tous ces ordres, l'objectif de la confiscation est noté comme étant des "raisons militaires et sécuritaires." Toutefois, comme l’a déclaré le gouverneur du district de Tubas, le Dr Sami Musallam, à Ma'an News Agency, "l'objectif de ce nouvel ordre est de changer le statut des frontières de 1967 comme introduction à la création de faits sur le terrain avant toute négociation sur les questions finales, en particulier la question de la frontière."

Les colons dans le nord de la vallée ont commencé d'importants travaux pour agrandis certaines des colonies des environs. En Juin dernier, des colons de la colonie Maskiyot ont confisqué environ 100 dunams quand ils ont étendu les clôtures de la colonie.

Les colons ont, en outre, participé à de nombreuses agressions contre les agriculteurs et les bergers palestiniens et ils les ont empêchés de travailler leurs terres. Il y a une semaine, des dizaines de colons, certains armés, ont chassé les agriculteurs palestiniens qui étaient venus travailler le terrain situé à proximité de la colonie de Maskiyot, les forçant à abandonner le secteur.

Le projet d'implantation de colonies israéliennes a commencé dans cette vallée en 1968 et maintenant il existe 36 colonies et avant-postes, en plus de dizaines de bases centres militaires dont certains sont utilisés pour des entrainements militaires.

Israël a proclamé il y a déjà 4 ans «Zone Militaire Fermée» le nord de la Vallée du Jourdain, où se trouvent la plupart des villages dont Bardallah et seuls les habitants résidant réellement dans la région peuvent franchir les checkpoints.
De nombreuses maisons ont été démolies et d'autres ont été menacées de démolition. Des ordres de démolition de l’armée ont été émis non seulement contre des maisons mais aussi contre des cliniques médicales et des écoles, en particulier dans les villages voisins d'Aqaba et d’Hudaida.


Selon la documentation de l'Alternative Information Center (AIC) et d'autres organisations des droits de l'homme, les Palestiniens de la région souffrent du manque d'eau, bien que la région soit riche en sources d'eau; la plupart de l’eau de la région est utilisée pour alimenter les colonies israéliennes.

Selon les résidents locaux, les nouveaux ordres militaires signifient non seulement une confiscation et des effets négatifs sur les revenus des familles, mais ils limitent également encore plus leur liberté de mouvement parce que les terres confisquées sont très proches des checkpoints de l’armée israélienne.

Au cours des derniers mois, le Groupe de Travail sur le Déplacement (DWG)- une coalition de dizaines d’organisations palestiniennes, israéliennes et internationales, a défini cette région comme étant l'un des endroits où la politique de l'occupation israélienne est mise quotidiennement en œuvre afin de pousser les habitants locaux hors de leurs territoires.

Cette politique inclut la démolition de maisons, la création d’une pénurie d'eau, des restrictions à la libre circulation et la construction et l'expansion des colonies.

Source : http://www.alternativenews.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Vallée du Jourdain

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Ahmad Jaradat

Même date

25 septembre 2008