Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2158 fois

Liban -

Nouvelle vidéo du Camp de Nahr al-Bared, Liban

Par

a-films est un média collectif anarchiste autonome. Nous organisons des ateliers vidéo au Moyen-Orient et en Europe et nous produisons des courts-métrages.

Le collectif a-films vient de terminer un nouveau court-métrage : "Deux années sous siège"/10mn, sur le camp de réfugiés palestiniens de Nahr al-Bared, au nord Liban. Ce film est à votre disposition pour téléchargement et diffusion pour vos manifestations de soutien aux réfugiés palestiniens, ainsi que les autres vidéos produites par le collectif a-films.

Chers amis,

Nous venons de terminer un nouveau court-métrage : "Deux années sous siège” / 10mn, sur le camp de réfugiés palestiniens de Nahr al-Bared, au nord Liban.

Deux ans après le commencement de la guerre à Nahr al-Bared, l'avenir du camp reste incertain. La reconstruction de la partie officielle du camp de réfugiés devrait bientôt reprendre, mais le camp reste sous contrôle de l'armée libanaise. Plusieurs checkpoints, des fils barbelés et des postes militaires coupent Nahr al-Bared des environs.

Nahr al-Bared fut jadis un lieu de marché animé de la région du Nord du Liban, Akkar. Environ la moitié de ses clients étaient libanais. Lors de la guerre, l'armée libanaise a non seulement éliminé le groupe militant Fatah al-Islam, mais elle a aussi totalement détruit le camp de réfugiés palestiniens. Les magasins furent pillés, détruits et incendiés, même après la fin de la guerre. L'économie jadis florissante fut complètement détruite.

Deux ans après, la moitié de la population du camp des réfugiés est rentrée. Une centaine de magasin ont rouvert, mais le redressement de l'économie reste sérieusement freiné par le siège de l'armée libanaise. On soupçonne que l’objectif réel de la guerre ne fut pas Fatah al-Islam, mais l'économie de Nahr al-Bared.

Dans ce film de 10 minutes, le copropriétaire d'une fabrique de glace, le président d'un comité local de commerçants et l'Imam de la mosquée al-Quds discutent du siège et de ses conséquences économiques.

Le film peut être visionné et téléchargé ici :
http://a-films.blogspot.com/2009/06/240609fr.html#1

Vous trouverez des informations de fond et d’autres vidéos du camp de Nahr al-Bared sur notre site web.

Cordialement,

l'équipe de a-films
--
http://a-films.blogspot.com

ENGLISH VERSION

New Video from Nahr al-Bared Camp, Lebanon
"a-films"

a-films is an autonomous anarchist media collective. We do video workshops in the Middle East and Europe and produce short films.

Dear Friends,

We have just published a new short film ("Two Years Under Siege"/10min)from the destroyed Nahr al-Bared Refugee Camp in northern Lebanon.

Two years after the outbreak of the war in Nahr al-Bared, the camp's fate remains unclear. The reconstruction of the official camp might start soon, but the army keeps its tight grip on the camp. Several checkpoints, barbed wire and military posts cut Nahr al-Bared off from its surroundings.

Nahr al-Bared Camp used to be a thriving marketplace in the northern Lebanese region of Akkar and about half its costumers were Lebanese. During the war, the Lebanese army has not only defeated the militant group Fatah al-Islam, but also completely destroyed the refugee camp. Its businesses were looted, smashed and burnt, even after the war had ended. The camp's once flourishing economy was physically eliminated.

Two years later, about half the camp's population has returned to its adjacent area. Hundreds of businesses have re-opened, but economic recovery is seriously hampered by the tight siege imposed by the Lebanese army. Thus, suspicions have risen that the war's actual target wasn't Fatah al-Islam, but Nahr al-Bared's economic life.

In this 10-minute film, the co-owner of an ice cream factory, the president of the local Trader's Committee and the Imam of the al-Quds Mosque speak out on the siege and its economic consequences.

The film can be watched and/or downloaded here:
http://a-films.blogspot.com/2009/06/240609en.html#1

Our other films and reports from Nahr al-Bared are available on our web site.

Best regards,

a-films

Source : a-films

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Liban

Même sujet

Réfugiés

Même auteur

a-films

Même date

26 juin 2009