Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1623 fois

Jérusalem -

Nouvelles du procès de Mohammad Mansour

Par

Quand Mohammed Mansour est arrivé au tribunal aujourd'hui une demi-heure avant son rendez-vous, le procès était déjà terminé.
Aujourd'hui devait avoir lieu l'audition finale, la 14ème en deux ans d'une longue bataille juridique.
Après avoir refusé à plusieurs reprises des propositions de la poursuite (voir l'article précédent), Mohammed s'attendait aujourd'hui à ce que soit les charges contre lui soient abandonnées, soit d'être emmené avec des menottes en prison.

Au lieu de cela, quand Mohammed et ses deux amis internationaux sont arrivés au tribunal, ils ont appris que le procès était reporté -- encore une fois.

Le soulagement d'avoir un autre mois de liberté se mélangeait à la frustration que l'affaire ne soit pas terminée. Peut-être que le juge espère que davantage de temps convaincra Mohammed d'accepter la dernière offre de la poursuite.

La pluie glaciale s'était transformée en soleil quand les activistes sont partis du tribunal. Mais en Palestine, la vie n'est jamais aussi facile.

Puisque Mohammed n'a pas d'autorisation qui lui permette d'entrer dans Jérusalem, il a dû partir furtivement à travers les montagnes afin d'apparaître à son procès.

En rentrant dans son village près de Ramallah, il avait à peine quitté la gare routière de Jérusalem que les soldats des Forces de l'occupation arrêtaient le bus et demandaient ses papiers d'identité.

Bien que Mohammed leur ait montré les papiers prouvant qu'il devait venir à Jérusalem pour son procès aujourd'hui, ils l'ont sorti du bus suivi des deux activistes internationaux.

Les trois activistes ont attendu près d'une heure (la pluie glaciale était réapparue) tandis que les soldats se renseignaient sur l'identité de Mohammed et discutaient avec leurs supérieurs par radio.

D'autres soldats sont arrivés dans une jeep verte, et l'un des internationaux a demandé : "Quel est le problème? Il devait aller à Jérusalem pour assister à son procès et maintenant il rentre à la maison."

L'officier a répondu : "il n'y a aucun problème. Seulement, il est recherché."

Il ne pouvait pas dire pour quel motif Mohammed était recherché.

Pour finir, Mohammed a été autorisé à rentrer chez lui mais on lui a demandé d'aller rencontrer les services de renseignements israéliens dans deux endroits différents la semaine prochaine.

Souvent pendant ces rendez-vous, l'officier des renseignements offre des dessous de table : de l'argent et l'autorisation de voyager et de travailler en Israël en échange d'informations.


Si Mohammad ne se présente pas aux rendez-vous, les soldats peuvent venir chez lui et arrêter à sa place un membre de sa famille.

S'il y va et qu'il ne coopère pas, ils le rappelleront à plusieurs reprises, le garderont sur leur liste de recherchés et le harcèleront à la volonté. Mais pour Mohammed et de nombreux Palestiniens comme lui, la résistance est la seule option.


Le 21 mars, il reviendra à Jérusalem pour le prochain épisode de sa bataille juridique et il passera encore.


Voir nos précédents reportages sur le procès de Mohammed Mansour.

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même auteur

ISM

Même date

16 février 2006