Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1886 fois

Jérusalem -

Palestine, été 2007 – journal de voyage (1/3)

Par

Jeudi 28/06/07 - Après 9 mois de préparation, j'y suis, me voilà dans l'avion qui va me mener à Paris. Un peu d'angoisse mais pas d'appréhension pour un voyage plein d'inédits : première fois en avion et première fois hors d'Europe, en effet à Paris, changement d'avion et direction Tel-Aviv. J'ai du mal à réaliser que l'idée qui m'a traversé l'esprit il y quelques mois de cela m'amène aujourd'hui au-dessus des nuages, à destination de la Palestine. Les stewards arrivent. Je commande un thé, le premier de ce long voyage !

Palestine, été 2007 – journal de voyage (1/3)


Le mur à Bethléem (photo ISM)

Je repense aux différents événements qui m'ont amené à entreprendre ce voyage, mes premières discussions avec Rym et Mathieu, les documentaires et les débats du Sémaphore, et, bien sûr, le jour où j'ai fait tilt et me suis dit "Après tout, pourquoi pas ? ". J'ai des idées bizarres parfois, mais on a qu'une vie !

Je me souviens des visages des différentes personnes auxquelles j'ai annoncé la première fois mon projet. Une forme de fierté pour certains, de l'inquiétude pour d'autres. Inquiétude légitime dans la mesure où je pars seul dans un "pays" lointain que l'on voit quotidiennement dans les journaux télévisés. Encore tout à l'heure dans le journal que j'ai lu à l'aéroport, je lisais les déclarations de Tony Blair sur la création de deux Etats.

Je me projette quelques heures plus tard, lorsque je serai arrivé. Je me remémore les conseils que j'ai reçus avant mon départ. Dire que ce soir, je serai dans la ville sainte Jérusalem, ville céleste s’il en est car elle est le berceau des trois grandes religions monothéistes ! Je me vois déjà dans les ruelles, me promenant émerveillé par cette cité majestueuse qui abrite toute la foi du monde... Enfin, je crois ! Plus que quelques heures et je serai fixé.

Je jette mon gobelet, j'espère que les prochains thés seront meilleurs.

Dans l'avion qui vole vers Tel-Aviv, je suis en présence de passagers éclectiques : des pèlerins, des touristes et, bien sûr, des gens rentrant chez eux. À bord, j'entends parler français, anglais, hébreu. Là, j'en suis sûr, mon voyage est bel et bien amorcé, on m'a même dit Shalom quand je suis monté à bord.

Je feuillette mon routard d'Israël. Je porte une attention toute particulière aux pages décrivant Jérusalem, puisque c'est la destination du jour. La lecture des lignes décrivant la cité me conforte dans l'idée que je vais passer la nuit dans l'une des plus merveilleuses villes du monde, chargée d'histoire et de spiritualité.

Je jette un coup d'oeil aux écrans présents dans l'avion. Ils sont réglés sur Euronews, et là encore : le conflit.

Les paysages que nous survolons sont tout simplement superbes. La Croatie, la Grèce, la mer méditerranée parsemée de petits îlots montagneux, avec des plages qui ont l'air, vues d'ici, paradisiaques. Je rêverais de pouvoir m'arrêter sur chacune d'elle. C'est la première fois que je prends l'avion et je réalise seulement maintenant comment ils rendent les voyages rapides. Rien à voir avec les trente heures de bus pour aller à Budapest, comme je l'ai fait durant deux ans. On m'apporte un plateau repas, je vais voir s’ils sont à la bassesse de leur réputation!

Arrivée à Tel Aviv-Ben Gourion après quatre heures trente de vol. Le contrôle s'est plutôt bien passé, même si je dois avouer avoir eu une appréhension. Me voilà maintenant dans le taxi qui va me mener à Jérusalem en compagnie de Sud Américains. Le trajet est long, le départ a été rapide mais, au fur et a mesure que nous nous approchons de Jérusalem, la circulation se densifie. Le nombre de taxis et bus qui circulent sur cette autoroute est impressionnant.

Enfin à Jérusalem. Le chauffeur m'a posé juste à côté de la porte de Damas. En même temps, il s'est fait une bonne commission parce que 50 shekels, c'est plus que de coutume, semble-t-il, quoique les bouchons y soient pour quelque chose. J'ai trouvé l'hôtel, j'y ai rencontré Mohammad qui m'a on ne peut mieux accueilli. Je lui ai dit que je venais de la part d'ISM (International Solidarity Movement), il a appelé Hisham et je dois le rencontrer ce soir. Tout cela se précise !

Première sortie à Jérusalem. J'ai changé mon bermuda pour un pantalon afin de pouvoir pénétrer dans les lieux saints. Direction Damascus Gate, une des huit portes des remparts de Jérusalem. J'ai très vite l'impression qu'on me prend pour un touriste. Pourtant avec mon teint pale, mon sac à dos, ma besace en bandoulière et mon caméscope, je pensais passer inaperçu ! On m'a même pris pour un Suédois. Dans les ruelles, je me promène en espérant trouver le Mur des Lamentations. Je finis par trouver le chemin. Je pensais qu'il y aurait plus de monde. Tant mieux, je peux m'approcher. Je mets une kippa et avance vers le mur. Là, un homme me prend la main, me fait une prière et me demande de l'argent. Je tente le: "I don't have any change." – Ok, Shalom. C'est bon, j'ai trouvé la parade.

Première "mauvaise nouvelle", je vais devoir rester à Jérusalem jusqu’à mardi parce qu'il n'y a apparemment pas moyen d'aller à Jénine avant... Je comprends finalement pourquoi Hisham m'a dit d'attendre. Il faut que je suive une formation de deux jours avant de rejoindre le Centre à Jénine. Si j'ai bien compris, départ mardi matin huit heures pour Ramallah. Je vais donc profiter de Jérusalem plusieurs jours.

Vendredi 29/06/07

Deuxième jour à Jérusalem. Cette ville est étrange, l'excès de religion y est oppressant. Une des premières questions, lorsqu'on vous aborde, concerne votre appartenance religieuse. Chose qui paraît assez surprenante pour le Français que je suis.
Partout il y a des policiers, des soldats et des agents de sécurité et, bien entendu, ils sont tous armés : mitrailleuses, uzis, pistolets... Il y a même à ma gauche un groupe de touristes dont les guides ne sont autres que des soldats, mitraillettes en bandoulière.

Marché à Damascus Gate, je ne sais pas s'il est quotidien, mais quelle foule ! La rue est transformée, les marchands ambulants crient à gorge déployée tous plus fort les uns que les autres. On avance au pas, collés les uns aux autres. Il y a même des enfants qui tiennent des étalages, et qui vendent à la criée, hurlant parfois plus fort que leurs aînés.

La fin de la journée est pleine de bouleversements. Tout d'abord, je sympathise avec un Allemand nommé Nils. Le hasard veut qu'il étudie, comme moi, la biochimie. Nous discutons, quand il me montre une pensionnaire de l'hôtel en m'assurant qu'elle est française et qu'elle s'appelle Micheline. Micheline, bien sur! L'amie dont Mireille m'a parlé. Quelques minutes après, je vais me présenter à elle, nous commençons à parler, elle me donne de nombreux numéros de contact, et elle me donnera même son téléphone avant de partir ! Nils nous rejoint, il doit aller à Bethléem le lendemain, ce sera sa première excursion en Palestine, il est un peu anxieux. Micheline doit aller à Hébron, elle me propose de l'accompagner. J'accepte, mais Hisham ne veut pas que j'y aille car demain c'est Shabbat, et Shabbat à Hébron… pas facile. La décision est peut-être plus raisonnable comme ça.

Notre ami allemand nous prépare à manger, nous discutons, et de fil en aiguille, nous nous rendrons tous les trois à Bethléem demain, ainsi Micheline nous initiera au check point. Tout le monde est rassuré.

Le Saint Sépulcre, Jérusalem Est

De l'extérieur, ce bâtiment apparaît assez austère. En reconstruction d'un côté, délabré d'un autre, le tout sans architecture bien définie. À l'intérieur même topo, tout semble être "rafistolé". Cela dit, il renferme les lieux du calvaire et le tombeau du Christ. Lieu de pèlerinage de tous les Chrétiens se rendant à Jérusalem, cette église est tenue par des moines orthodoxes. Le bâtiment est vraiment gigantesque. Il est conçu sur plusieurs niveaux, le sous-sol menant au roc qui soutenait la croix du Christ. À l'entrée, bien entendu, je croise des agents de sécurité israéliens et là encore, j'ai droit à des regards inquisiteurs. Merde ! Si même quand je rentre dans une église, ils me tirent une gueule pareille, c'est qu'ils ne me souriront jamais !

Samedi 30/06/07

La journée s'annonce enrichissante. En effet pour la première fois, je vais me rendre en territoire palestinien. On part vers neuf heures du matin pour aller prendre le sherout (taxi collectif). Le premier contact avec les Palestiniens est plus difficile que prévu ! On me prend pour un touriste qui va visiter l'église de la nativité et qui refuse de donner de l'argent en échange d'un chewing-gum...

Le trajet est assez court, nous croisons un check point, mais ne nous y arrêtons pas : pas de contrôle pour rentrer dans la prison ! Nous arrivons à Bethléem. Nous nous dirigeons, Micheline, Nils et moi, vers l'hôpital où doit se rendre notre ami allemand. Nous le laissons là, on se retrouvera ce soir à Jérusalem. Nous allons visiter l'église. Nous voulions aller au camp d'Haida, mais nous ne trouvons pas de bus et le taxi est trop cher.

Petit tour dans la ville puis direction le check point, celui de Bethléem réputé pour être le pire, et de plus mon premier check point ! On passe devant le mur, on le longe pendant quelques dizaines de mètres. Il est immense et il est devant moi, ce mur de la honte. Totalement incroyable et tellement affligeant ! Les graffitis qui le recouvrent sont poignants. Dessins et slogans sont tagués sur celui-ci et contre celui-ci. Nous arrivons enfin au check point. Je suis content de ne pas être seul. À l'intérieur, tout se passe assez bien, on est européen et en plus, c'est samedi, les Israéliens sont moins agressifs. Nous reprenons alors la route vers Jérusalem.

Toute la journée, j'ai eu l'impression étrange d'être le personnage d'un des nombreux documentaires que j'ai vu sur le sujet. J'ai enfin approché ce mur, enfin vu ce qu'est un check point et enfin vu de mes yeux comment il est dur pour les Palestiniens d'avoir sans cesse à se justifier. Contrôle d'identité, contrôle d’empreintes digitales, et j’en passe. Ces contrôles sont quotidiens pour de nombreux palestiniens.

Le soir à Jérusalem, Micheline me présente Salma, une jeune volontaire qui s'est fait engager par l'Union Européenne pour travailler dans un centre culturel de la vieille ville à Jérusalem pour une durée de six mois. Nous échangeons nos numéros, elle viendra probablement à Jénine et je la contacterai en revenant à Jérusalem.

Micheline et moi retournons au Mur des Lamentations. Nous sommes jour de shabbat et par conséquent il y a beaucoup d'animation autour du mur. Des centaines de Juifs, certains collationnent, d'autres prient. J'amène Micheline au point de vue que j'ai trouve la veille, puis nous allons à la Porte de Jaffa. Nous nous asseyons à la terrasse d'un petit café. Je commande un thé, rien à voir avec celui d'Air France !

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Même auteur

David

Même date

26 septembre 2007