Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2134 fois

Hébron -

Plantation d'arbres dans un village proche d'Hébron

Par

Les militants des droits de l'homme à Tel-Rumeida ont été invités à accompagner un fermier pour l'aider à planter des arbres sur un terrain près de Bani Na’im à l'est de Hebron.
La plantation d'arbres était organisée par le Centre pour la Démocratie à Hebron, qui travaille avec Wa'ad.

Plantation d'arbres dans un village proche d'Hébron


Photo : Le fermier et un international plantent un arbre au bord de la route.

Le terrain possède trois grandes piscines d'eau construites par l'Autorité Palestinienne pour le recyclage des eaux usées mais elles n'ont jamais été utilisées parce que des colons de la colonie voisine de Pene Hever ont arraché les canalisations.

Le fermier était impatient de planter des arbres pour montrer que la terre était entretenue et qu'elle ne soit pas prise par les colons juifs.

Ils ont planté 20 oliviers et 5 cèdres au bord du terrain donnant sur la route. Il n'y a eu aucun problème avec la police ou l'armée.


A Tel-Rumeida, vers 14h30, plusieurs ouvriers du bâtiment travaillaient sur le terrain situé entre la maison de la famille d'Abu Aisha et la maison voisin qui est une colonie juive.
Les ouvriers nous ont dit qu'ils allaient installer une caméra de CCTV pour le poste militaire.

Il existe déjà une caméra de CCTV non loin de là, qui semble être dirigée vers l'horizon.
Les ouvriers nous ont également dit que le travail devait être terminé dans une semaine. Plus tard, un autre membre de la famille d'Abu Aisha a trouvé les mêmes ouvriers qui creusaient le terrain devant sa maison, apparemment pour la même raison.


À 15h20, six soldats israéliens ont tenté d'entrer dans une maison palestinienne sur la colline. Personne ne leur a ouvert la porte et ils ont refusé d'être photographiés. Ils ont alors cerné une voiture de Medecins Sans Frontières (MSF) et ils sont restés là longtemps.

Le personnel du MSF a déclaré qu'ils avaient été énormément gênés dans leur travail récemment par la police et qu'ils avaient été empêchés d'entrer dans une maison palestinienne.


Vers 18h30, les militants ont remarqué de l'agitation dans la rue en bas de la colline. Ils y sont allés et ont découvert un colon qui menaçait huit enfants avec une arme.
Il a prétendu qu'ils lui avaient jeté des pierres mais les enfants ont nié.
Les soldats israéliens sont arrivés très rapidement et ont détenu trois enfants.
Ils ont frappé aux trois portes mais personne ne leur a ouvert. La police est arrivée 10 minutes plus tard. Ils ont parlé aux enfants et ils les ont relâchés.


En revenant de la colline, les militants ont remarqué que deux Palestiniens étaient détenus par la police des frontières israélienne. Les Palestiniens ont déclaré que la police avait pris leurs papiers d'identité et avait exigé qu'ils achètent pour eux des DVDs palestiniens au Souk.

L'un d'entre eux a également prétendu que la police des frontières avait pris son téléphone portable et y avait installé un virus. Maintenant il va devoir payer pour le faire réparer.

Un militant palestinien a arrêté le commandant de la police qui passait là et il a déposé une plainte au sujet du comportement de la police. Le commandant est venu et a donné un avertissement à la police.

Source : http://www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Non Violence

Même auteur

ISM

Même date

12 mars 2007