Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3591 fois

Vallée du Jourdain -

Plantation d'oliviers dans la Vallée du Jourdain : résistance et ténacité contre le nettoyage ethnique

Par

Le 26 janvier 2013, un groupe important d'étudiants palestiniens, d'activistes internationaux, de membres du Programme d'accompagnement oecuménique en Palestine et en Israël (EAPPI) et des membres du Forum 'Tanweer se sont rendus dans le village Al-Maleh pour planter une vingtaine d'oliviers et exprimer leur soutien à la communauté locale.

Plantation d'oliviers dans la Vallée du Jourdain : résistance et ténacité contre le nettoyage ethnique

Le but de la plantation était de faire acte de résistance et montrer que la population d'Al-Maleh ne se soumettra pas à la décision de l'armée israélienne de détruire les maisons et de mener le nettoyage ethnique de la région.

Vers 13h, l'armée israélienne a bloqué la route vers Al-Maleh. A partir de 14h, l'armée a rétabli la circulation dans le sens de la sortie du village, après avoir installé un checkpoint volant (une jeep, cinq soldats et deux jeux de herses) et tous les passagers devaient montrer leurs papiers d'identité. Ce barrage était toujours en place lorsque les derniers activistes sont passés, vers 20h.

Photo
Démolition du 17 janvier (Activestills)


Le 17 janvier, les forces de l'occupation israélienne ont appliqué un ordre de démolition et détruit 55 structures, dont 25 maisons, à Al-Maleh, laissait les résidents sans abri. Après les démolitions, l'armée d'occupation a déclaré le secteur "zone militaire fermée", elle en a empêché l'accès aux activistes internationaux et aux journalistes et a confisqué les tentes données par le Comité international de la Croix-Rouge.

Photo
Démolition du 24 janvier (photo Wafa)


La semaine suivante, les résidents d'Al-Maleh ont remonté des tentes. Le 24 janvier, l'armée est arrivée et a mis par terre deux autres maisons dans le village et deux abris pour animaux.

Les soldats ont dit aux habitants d'Al-Maleh que si ils reconstruisaient leurs maisons, ils reviendraient les démolir.

Les activistes ont rencontré une habitante du village, Nazira al-Mohammed, dont la maison a été démolie par l'armée d'occupation le 24 janvier. Pendant la démolition, essayant d'éviter un bulldozer de l'armée, elle est tombée et s'est cassé un bras. Bien qu'elle ait été soignée, son bras est douloureux et elle ne peut pas mener à bien ses tâches habituelles. Les activistes ont interpellé Médecins sans Frontières.


Source : Jordan Valley Solidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Vallée du Jourdain

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Jordan Valley Solidarity

Même date

28 janvier 2013