Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1111 fois

Cisjordanie occupée -

Plus de 100 fragments de balle dans le cerveau d'un enfant palestinien blessé dans le nord de la Cisjordanie

Par

15.07.2019 - Des soldats israéliens ont tiré à balles réelles dans la tête d’un enfant palestinien vendredi lors d'une manifestation contre l'expansion des colonies à Kafr Qaddum, en Cisjordanie. Abdul Rahman Yasser Shteiwi, 9 ans, a été transporté d'urgence à l'hôpital Rafidia de Naplouse vers 15 heures et a été immédiatement opéré. Samedi, des médecins palestiniens ont déclaré à l'ISM qu'un scanner du cerveau du garçon avait montré plus de 100 fragments de balle logés dans sa tête. Hier, Abdul a été transféré à l'hôpital Tel Hashomer, près de Tel Aviv.

Plus de 100 fragments de balle dans le cerveau d'un enfant palestinien blessé dans le nord de la Cisjordanie

Le responsable du service de neurochirurgie de l'hôpital Rafidia, Othman Othman, qui a opéré l'enfant pendant trois heures et demie, a affirmé que la balle tirée sur Abdul était une balle réelle.

Passant par un interprète, il a déclaré :

« Il a une blessure pénétrante dans le lobe frontal, du côté droit. La blessure est grave et il y a plus de 100 fragments.
« Ce n'est pas une balle en caoutchouc ; c'est une balle en métal. Une balle en caoutchouc n’entre pas car elle n’a pas de tête tranchante. C'est une balle avec une tête tranchante. »

M. Othman a ajouté qu'il pensait que la balle tirée sur Abdul n'était « pas une balle normale ».

Scanner du cerveau de l'enfant

« J'ai vu beaucoup de blessures par balle et elles ne se cassent qu’en quelques morceaux. Plus de 100 fragments, ce n'est pas une balle normale. »

Cela contredit les affirmations de l'armée israélienne selon lesquelles aucune balle n'a été tirée lors de la manifestation de vendredi.

Les activistes de l'ISM ont également découvert la douille d’une balle de 5,56 sur le sol où les manifestants se tenaient environ 15 minutes auparavant. Elle était chaude au toucher, suggérant qu'elle avait été tirée dans après-midi. Des dizaines d'autres douilles ont également été découvertes par les villageois après la manifestation.

Le jeune garçon est dans un état critique et va subir de nouveaux scanners.

« Cette blessure est une grave lésion cérébrale traumatique. Il est dans un état critique et il y a beaucoup de sang dans son cerveau, » a déclaré M. Othman. « Nous ne pouvons pas encore dire quelle sont les véritables lésions cervicales. »

Murad Shteiwi, responsable du comité de résistance populaire à Kafr Qaddum, a déclaré à ISM :

« Je n'ai pas de mots pour expliquer la tristesse que je ressens. Les soldats ont commis une très grosse erreur s’ils pensent que ce qu’qu’ils ont fait aujourd’hui interrompra les manifestations. Non, jamais. »

L’armée d’occupation a également tiré sur la foule des balles en acier recouvertes de caoutchouc, ainsi que des grenades assourdissantes. Au moins deux personnes ont été blessées par des balles en caoutchouc, dont un enfant et un adulte, tous deux touchés au bras.

Photo


M. Shteiwi a ajouté : « Je souhaite envoyer un message à toute la communauté internationale. Si les droits de l’enfant vous tiennent à cœur, protégez-les et partagez ce qui s'est passé aujourd'hui avec le reste du monde. »

Une autre manifestation a eu lieu le lendemain, samedi 13 juillet à 16 heures à Kafr Qaddum. Un manifestant a été légèrement blessé après avoir reçu une balle en acier recouverte de caoutchouc dans le ventre, tirée par des soldats de l'occupation.

La ville organise depuis neuf ans des manifestations hebdomadaires contre la fermeture de la route principale menant à Naplouse, au profit de l'expansion des colonies situées à proximité. Les manifestants sont régulièrement confrontés à des attaques militaires par gaz lacrymogènes et balles caoutchouc-acier.


*Voir d'autres photos et vidéos sur la page originale de l'article, sur Palsolidarity.


Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie occupée

Même sujet

Enfants

Même auteur

ISM Palestine