Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2410 fois

Ramallah -

Plus de 5000 manifestants refusent d’accepter le Mur de l’Apartheid et font entendre leurs voix devant Kofi Annan

Par

Bien que les villageois ont été retardés, et dans de nombreux cas, empêchés de passer les checkpoints de l’occupation dans l'ensemble de la Cisjordanie, une foule énorme de plus de 5000 personnes a pris possession des rues de Ramallah pour protester devant les portes de la Muqata, le batiment de l'Autorité Nationale Palestinienne (ANP), où le Sécrétaire Général de l'ONU, Kofi Annan, discutait avec Mahmoud Abbas.

La foule s'était rassemblée le matin place Al-Manara, et grossissait pendant qu'elle marchait dans la ville jusqu’à la Muqata pour remettre un mémorandum à Kofi Annan, publié par le Comité National de Résistance au Mur de l’Apartheid.

Devant les grilles fermées de la porte principale du batiment de l’Autorité Palestinienne empêchant d’entrer la population et leurs demandes, les discours des représentants des Comités locaux de Résistance au Mur de l’Apartheid appelaient la foule à agir. Les slogans et les chants ont condamné le Sécrétaire Général pour la politique de l'ONU qui ne fait pas pression sur Israël pour faire respecter la décision de la Cour Internationale de Justice (CIJ) qui a jugé illégal le mur d’Apartheid et doit être démoli.

La colère s'est dirigée ensuite contre le rapport de l'ONU sur le mur, publié en février, qui considère le mur d’Apartheid comme une question de compensation, de fonds et d’aide humanitaire, et non comme une question politique intrinsèquement liée à l'ensemble du projet colonial basé sur les colons qu'Israël développe en Cisjordanie .

Le rapport de l'ONU va même jusqu'à adopter et donner une légitimité à la position israélienne qui appelle le mur d'Apartheid une mesure de "sécurité".

Une profonde hostilité a été créée par le refus d'Annan de visiter tous les secteurs du mur d'Apartheid ainsi que les camps de réfugiés qui l'avaient invité.

Ces revendications ont été également exprimées dans un mémorandum et divers communiqués de presse politiques et lettres envoyés par les Comités locaux Contre le Mur d'Apartheid au Président Abu Mazen.


Malgré le fait que les protestataires étaient bloqués à l'extérieur des portes de la Muqata, Annan n'a pas pu ne pas entendre les manifestants qui martelaient la porte principale, menaçant de la faire tomber, et leurs cris de : "Annan, Annan, N'ignorez pas le Mur d'Apartheid !" qui retentissaient dans les rues.

Alors que la tension montait, Annan a été forcé de couper court sa conférence avec les médias et sa réunion avec Mahmoud Abbas, en partant rapidement par la porte arrière.


Des milliers de personnes affectées par le Mur participaient à cette manifestation dont les Comités locaux de la Campagne contre le Mur de l'Apartheid des Districts de Hebron, Ramallah, Jérusalem, Salfit, Jénine, Qalqiliya, la Vallée du Jourdain, Bethlehem et Tulkarem; ainsi que des représentants des différents partis et organisations populaires qui composent le Comité National de Résistance au Mur d'Apartheid.

La complicité apparente de l'ONU avec le Mur et son manque de travail concernant le droit international entraîne dangereusement le destin des Palestiniens de plus en plus proche de la solution finale que dictent les projets de Sharon : LES PALESTINIENS EMPRISONNÉS DANS DES BANTUSTANS D'APARTHEID !


Pour lire le mémorandum adressé à Kofi Annan, Secretaire General des Nations Unies

Source : http://stopthewall.org/latestnews/873.shtml

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Le Mur

Même auteur

PENGON

Même date

14 mars 2005