Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2528 fois

Liban -

Point sur la situation au Liban

Par

à aujourd'hui, 12 mai 2008.

Point sur la situation au Liban


Miliciens du courant du Futur à Tripoli (Reuters)

Pressions US et arabe

Juste après sa rencontre avec la Chargée d'affaires américaine au Liban et tandis que le destroyer américain USS Cole retraversait le Canal de Suez dimanche et se dirigeait vers les eaux territoriales libanaises, le premier ministre libanais Fouad Siniora a déclaré dans la nuit qu'il n'entendait plus annuler les décisions concernant la sécurité de l'aéroport et le réseau de télécommunications de Hezbollah.

Il a en outre précisé qu'il n'avait aucune intention de démissionner, qu'il ne réunirait pas le Conseil des Ministres aujourd'hui, afin de ne pas être obligé de recevoir la demande du chef de l'armée (qu'il avait lui-même chargé de régler le problème) d'annuler lesdites décisions, car il préférait recevoir d'abord la délégation arabe attendue à Beyrouth ce matin.

Sur le terrain

S'étendant au nord (Tripoli et Akkar), dans la montagne à l'est de la capitale, et dans la Bekaa (où les Salafistes ont fait leur apparition), les combats ont fait rage et souvent manifesté une volonté de vengeance clairement confessionnelle du côté des forces pro-gouvernementales ("On va leur montrer qu'on sait défendre nos frères sunnites de Beyrouth").

Le seul parti laïc militairement engagé aux côtés de l'opposition, le Parti nationaliste syrien (PPS), a dû faire face, notamment dans le nord, à des attaques d'une violence caractérisée.

Par ailleurs, des cars transportant des ouvriers syriens qui fuyaient le pays, ont été mitraillés par les milices pro-gouvernementales sur la route Beyrouth-Tripoli, on compte au moins 10 morts.

Rappelons que les combats ont fait près de 100 tués (dont 40 dans les dernières 48 heures) et des centaines de blessés.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Liban

Même sujet

Même auteur

Nadine Acoury

Même date

12 mai 2008