Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1621 fois

Jérusalem -

Poursuite de l'affaire en justice du pacifiste palestinien Mohammed Mansour

Par

Le mercredi 2 novembre 2005, l'organisateur de la résistance palestinienne non-violente de Biddu, Muhammed Mansour a été présenté devant un juge israélien à Jérusalem-Est occupé.
Mohamed est accusé d'avoir agressé un officier de police et d'avoir jeté des pierres après son arrestation par des policiers en civil pendant une manifestation non violente contre le mur d'annexion à Al-Ram le 26 juin 2004.

Pendant l'audience, la poursuite a proposé un accord à l'avocat de Mohammed.

Mohammed devrait accepter une amende de 3500 Shekels et la condition de ne plus participer aux manifestations pendant les deux années à venir.

Mohammed a rejeté la proposition.
L'affaire a été reportée au 22 février 2006.


Quand Mohammed a été arrêté en juin 2004, il a été gravement frappé ce qui a entrainé son hospitalisation et il a été détenu ensuite pendant une semaine avant d'être libéré sous caution avec trois autres Palestiniens, dont deux mineurs, qui avaient été arrêtés à la manifestation d'Al-Ram.


Cinq pacifistes israéliens qui avaient également été arrêtés pendant la manifestation ont été libérés quelques heures après leur arrestation.


Un photographe palestinien travaillant pour le journal israélien, le Yediot Ahreonot, a également été agressé et sévèrement battu par la police pendant la manifestation.

Le procès de Mohammed a lieu en même temps que 17 activistes non violents du village de Bil'in sont actuellement en prison pour tenter d'écraser la résistance non-violente dans le village.


L'International Solidarity Movement (ISM) condamne la défense du système juridique israélien des crimes de guerre israéliens commis par les militaires et les colons, tout comme sa criminalisation des protestations non-violentes contre l'occupation.

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même auteur

ISM

Même date

3 novembre 2005