Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3240 fois

Ramallah -

Qibya : Souvenirs d’un massacre

Par

Qibya est une ville située à environ 40 minutes de marche de Budrus où je suis basé. Aujourd’hui, nous sommes allés là-bas pour voir les lieux. Qibya est une ville d’environ 5000 personnes.
La ville a perdu ses terres pour Israel depuis de nombreuses années maintenant.
C'est également l’endroit où Ariel Sharon a commis l’une de ses pires atrocités.

Qibya : Souvenirs d’un massacre


Qibya - 1953 - Un habitant dans les ruines après le passage de l'Unité 101 commandée par Ariel Sharon

Le 14 octobre 1953, l’unité 101 commandée par Ariel Sharon a grimpé la colline vers Qibya en venant de l’Est. Elle était en route vers la ville pour massacrer les habitants et dynamiter leurs maisons.

Sur leur chemin vers le village, les soldats de l’unité 101 ont capturé deux hommes de Qibya qui surveillaient les oliveraies, ils leur ont recouvert les yeux d’un bandeau et ont abattu l’un d’entre eux.

Le bandeau n'était pas assez épais aussi l’un des hommes a pu voir ce qui se produisait et a décidé de courir pour sauver sa vie. On lui a aussi tiré dessus, mais pas mortellement. Il est parvenu à atteindre la ville et donner l'alarme.

Quand la bande de meurtriers d'Ariel Sharon a atteint le village, ils ont commencé leur travail de dynamitage des maisons et à tuer les habitants. Cinquante villageois se sont réfugiés dans une maison.

Une fille ne pouvait pas cesser de hurler, aussi ils lui ont couvert la bouche de sorte que les forces de l’occupation ne l'entendent pas. Elle est morte étouffée avant l’aube. Avant que les soldats aient terminé, ils avaient tué 71 habitants.


Les deux hommes gardaient les oliveraies parce que le village avait été attaqué régulièrement par les forces de l’occupation israélienne depuis 1948. L'armée jordanienne avait quitté Qibya deux jours avant les forces de l’occupation israélienne viennent leur rendre une visite sanglante. Les locaux soupçonnent que le retrait ait été effectué en coordination avec Israël.

Aujourd'hui il y a seulement deux personnes dans le village qui se rappellent du massacre. L’une d'elles était à une cérémonie de mariage aujourd'hui. Nous avons rencontré l'autre dans la rue.
Il n’a pas voulu nous en parler. Apparemment, il ne peut toujours pas en parler sans être bouleversé.


• D'une colline de Qibya, on peut voir l'aéroport Ben Gurion près de Tel Aviv. Cet aéroport est construit sur la terre qui appartenait à Qibia.

• Qibya a également perdu de la terre après la guerre 1967.

• Il y a une base de l’armée israélienne tout près qui a été établie sur la terre de Qibya en 1979. Elle a été récemment agrandie et a pris encore plus de terre.

• Des colonies illégales israéliennes ont été établies sur la terre de Qibya du côté palestinien de la Ligne Verte de 1967 et ont encore pris d’autres terres.

• Quand le mur de l’Apartheid sera construit, encore d’autres terres seront confisquées à la ville Qibya.

De Qibya, je peux voir une balafre qui s’étend à travers le paysage et qui marque le tracé prévu du mur de l’Apartheid. La terre a déjà été préparée.

Bien que l'aéroport Ben Gurion soit à portée de vue du village, il est un peu plus facile pour les villageois d’aller en Jordanie pour prendre un avion en raison des checkpoints, des barrages routiers et du harcèlement à l'aéroport Ben Gurion.


Qibia souffre maintenant du manque d'eau.
Les colonies israéliennes pompent l'eau de la source de Qibya et n’en laissent pas assez pour les gens de Qibia. Les gens doivent compter de plus en plus sur de l'eau non traitée.
Les maladies dues à l’eau sont maintenant un problème à Qibya.


Peu de choses se sont passées à Budrus - à part des mariages. L'école a commencé cette semaine. Il est peu susceptible que la construction du mur commence demain puisque c'est Shabat.

Source : www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Histoire

Même auteur

Damian

Même date

2 septembre 2004