Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3866 fois

Jérusalem -

Quatre maisons démolies à Silwan (Al-Qods occupée) le 28 janvier (vidéo)

Par

Lundi matin 28 janvier, les forces d'occupation israéliennes ont démoli au moins quatre structures et des canalisations d'eaux usées dans le quartier Silwan, à Al-Qods. Pour atteindre les maisons, les bulldozers ont défoncé des terrains, déraciné des oliviers et fermé toutes les routes qui menaient au site de destruction, pour mener leur sale besogne en toute tranquillité.

Quatre maisons démolies à Silwan (Al-Qods occupée) le 28 janvier (vidéo)

Le raid de destruction, lancé un peu après la prière de l'aube, a provoqué des affrontements avec les habitants du secteur venus protester et défendre leur terre. La police du régime sioniste a arrêté plusieurs jeunes, dont Khalid al-Zeir et Firas Awad. Abdul-Munim Shuweiki, habitant de Silwan et témoin de l'attaque, a raconté que les vandales ont démoli une clôture et déraciné des oliviers de 10 ans. Les bulldozers ont rasé son garage et une structure en acier, et endommager un escalier extérieur (témoignage en arabe, Wadi Hilweh Information Center).

Sur cette vidéo prise pendant les démolitions, on peut voir les voleurs sionistes en arme, avec leurs bulldozers et leurs chiens, arrêter le propriétaire palestinien quand il vient s'opposer à la destruction.



Ahmad Simrin, qui possède un terrain dans le secteur, a dit que les bulldozers des pillards ont défoncé sa terre et démoli les conduites d'égouts. Il a dit au Wadi Hilweh Information Center qu'il a montré au commandant israélien un titre de propriété datant de 1892, qui prouve que la terre appartenait à son grand-père Awad Simrin. Mais les envahisseurs sionistes n'ont que faire des titres de propriété et des droits de la population palestinienne indigène. Seul compte le projet de parc national qu'ils veulent installer sur les décombres de Silwan. Une Nakba ininterrompue depuis près de 65 ans.

Photo

Les bulldozers ont également démoli une petite structure au toit de tôle ondulée, construite en 1956, a dit son propriétaire Faraj Shukeir. La démolition a également endommagé un structure plus ancienne et la cour de la maison.

Puis les forces israéliennes ont démoli une maison plus récente, construite il y a 11 ans et habitée par une famille de 4 personnes. Elle appartient à Ayman Shukeir, habitant de Silwan.

Le quartier Silwan jouxte l'Esplanade des Mosquées, dans la vieille ville d'Al-Qods ; plusieurs maisons palestiniennes ont déjà été volées au profit de squatters venus du monde entier, qui y vivent sous la garde des brutes armées des milices privées. Les voyous de l'armée sioniste y font régulièrement des raids de provocation et d'arrestation qui ciblent en priorité les enfants de Silwan, dans le but de pousser, par le harcèlement et la terreur, les familles palestiniennes à quitter leur quartier et Al-Qods.

Photo


- Source : Ma'an News

- Voir d'autres photos de la barbarie sioniste ici.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

ISM-France

Même date

29 janvier 2013