Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1735 fois

Gaza -

Ramadan 2008 à Gaza

Par

De longues files de gens affamés attendent patiemment devant un entrepôt, dans la Bande de Gaza, pour récupérer leur colis de nourriture du Ramadan. Pendant les trois derniers jours de ce mois saint de Ramadan, un institut local lié à des organisations caritatives internationales, s’affaire à distribuer de la nourriture aux nombreuses familles et individus dans le besoin, ici à Gaza. (Photos Khaled Safi)

Cette institution locale à but non lucratif coopère avec de nombreuses fondations à l’étranger pour venir en aide aux familles palestiniennes avec des colis de nourriture du Ramadan.

Une des associations caritatives, le Life Institute, distribue des colis de nourriture comprenant de la farine (un paquet de 25kg), du riz (3 kg), de l’huile (1 bouteille), des dattes (5 kg), de la sauce tomate (2 boîtes), du sucre (3 kg), des pois chiche (3 kg), et d’autres produits, dont des sucreries, pour un total de 350 shekels (70€).

Pour les Palestiniens, le mois saint de Ramadan est le mois du jeûne musulman. Pendant ce mois de Ramadan, les Musulmans doivent ni manger ni boire de l’aube au crépuscule. La tradition veut que le jeûne est rompu au coucher du soleil, en se réunissant en famille et entre amis pour un repas spécial.

Cette année, Ramadan est un mois sombre, chaque semaine qui passe voit la faim et la soif empirer, la détresse est plus profonde et la pauvreté est partout. Le principal marché de Gaza était jadis très animé pendant Ramadan.

Cette année, le marché n’est une fête que pour les yeux, les gens regardent, n’ont pas d’argent pour acheter. Gaza, le foyer de 1,5 million de personnes, est confrontée depuis longtemps à de rudes épreuves à cause du taux élevé de chômage dû à des décennies d’occupation, et dernièrement, à une pauvreté, provoquée délibérément, imposée à la Bande de Gaza.

Depuis que le populaire Hamas a pris le pouvoir à Gaza, après que la corruption au sein du Fatah ait été révélée l’année dernière, un siège international prolongé mené par Israël et un boycott de l’aide occidentale ont commencé, en collaboration avec le gouvernement auto-proclamé « intérimaire » dirigé par Mahmoud Abbas (Fatah) à Ramallah, le complot était conçu et visait à écraser le populaire Hamas.

Le résultat est terrible, une dévastation économique, environnementale et infrastructurelle de Gaza et de ses 1,5 million d’habitants. Des immeubles officiels, des maisons, des routes et des terres agricoles ont été détruits par les bombes et les attaques de missiles israéliens, plus de 200 palestiniens ont été tués et un millier ont été blessés. Les principaux carrefours frontaliers de Gaza sont fermés, limitant la livraison de marchandises, causant une pénurie à grande échelle de tout, dont la nourriture et les médicaments.

Source : Palestine Free Voice

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Blocus

Même auteur

Hiyam Noir

Même date

24 septembre 2008