Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2607 fois

Palestine -

Rejet populaire palestinien de la visite d'Obama (vidéo)

Par

De nombreux activistes et hommes politiques palestiniens ont exprimé leur rejet de la visite du président US Barack Obama dans les territoires palestiniens jeudi 21 mars. Des marches populaires ont été lancés dans plusieurs villes et villages pour dénoncer la visite, tandis que des groupes affirmaient qu'ils ne pensaient pas que la visite serve les intérêts du peuple palestinien et sa juste cause.

Rejet populaire palestinien de la visite d'Obama (vidéo)

Ramallah, le 19 mars 2013 (photo Anne Paq) (1)
A Ramallah, l'appareil sécuritaire de l'Autorité palestinienne a installé des barrières de 3 rangées de policiers, mercredi soir, pour empêcher qu'un rassemblement de masse qui dénonçait la visite d'Obama parvienne au quartier général de la Muqata'a.

Photo


Par centaines les manifestations sont partis de la place de la Menara et ont défilé dans les rues de la ville, en direction de la Muqata'a, où ils ont été stoppés et attaqués par des éléments de la sécurité.

Les manifestants ont chanté des slogans contre le président US Obama et contre le chef de l'Autorité palestinenne Mahmoud Abbas, et condamné la politique de coordination sécuritaire avec l'occupation.

Les services de sécurité de l'AP avaient un peu plus tôt annoncé le bouclage de toutes les rues de la banlieue d'Al-Bireh. Plus de 500 éléments de la sécurité US sont arrivés dans les territoires palestiniens pour sécuriser la visite d'Obama.

Issam Bakr, membre de la Résistance populaire, a confirmé que les Etats-Unis ont fait la preuve qu'ils étaient un partenaire dans l'agression du peuple palestinien et qu'ils ne pouvaient pas être un médiateur honnête pour la reprise de négociations.

Pour sa part, Hizb ut-Tahrir (Parti de la Libération) en Palestine a annoncé jeudi son rejet de la visite et de toute interférence américaine dans les affaires musulmanes en général, et dans la question palestinienne en particulier.

Le parti a annoncé le lancement d'une campagne d'activités et d'événements publics pour exprimer le refus des Palestiniens de la visite du "chef du premier Etat terroriste au monde".

Entretemps, des phrases comme "Nous ne faisons pas confiance à l'Amérique", "Pas le bienvenu... Allié d'Israël, Ennemi de la Palestine" étaient postées sur différents sites web, exprimant le mécontentement populaire envers les Etats-Unis et leur président.

Au cours des deux jours précédant la visite, les forces de sécurité de l'Autorité palestinienne ont arrêté des groupes de jeunes gens à Ramallah, parce qu'ils avaient déchiré des affiches sur le président américain ou organisé des événements contre sa visite.


Ramallah, 21 mars 2013, manifestation contre la visite d'Obama



Voir les photos des protestations prises à Ramallah par Anne Paq, sur son blog "Chroniques de Palestine" :
- le 21 mars 2013

- le 19 mars 2013


Source : Al-Qassam

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Collabos

Même auteur

Al-Qassam

Même date

22 mars 2013