Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2784 fois

Hébron -

Répression féroce de la résistance populaire palestinienne dans la région d’Hébron

Par

Les forces de l’occupation sioniste se sont déchaînées vendredi après-midi contre les manifestants palestiniens du sud de la Palestine occupée qui protestaient contre la judaïsation d’al-Qods. Plus de 50 blessés à Hébron et à Beit Ommar.

Répression féroce de la résistance populaire palestinienne dans la région d’Hébron


L'arrivée des jeeps à Beit Ommar vendredi après-midi (photo PSP)

Hébron vendredi 19 mars
IMEMC.org

Les forces d’occupation ont attaqué vendredi après-midi une manifestation des habitants d’Hébron près de la Mosquée Ibrahimi et dans le quartier al-Zahed.

21 personnes ont dû être traitées après avoir inhalé des gaz lacrymogènes et 9 autres ont été blessées par balle.

Les secouristes du Croissant Rouge ont rapporté que l’armée a tiré des grenades sur une des ambulances qui transportaient des blessés, brisant le pare-brise du véhicule.

Les soldats ont aussi occupé les toits de plusieurs maisons et les ont utilisés comme postes militaires et d’observation.

Un des journalistes d’Al-Jazeera à Hébron a rapporté que « la masse de gaz lacrymogènes tirées dans la ville est absolument incroyable. »

500 colons israéliens vivent sur la terre volée aux Palestiniens d’Hébron et le gouvernement israélien a déployé plusieurs milliers de troupes pour protéger les colons lorsqu’ils attaquent la population indigène en toute impunité.

Ces dernières semaines, l’armée d’occupation a inauguré un nouveau moyen de pression contre les Palestiniens d’Hébron. Il consiste à kidnapper les enfants dans les rues et de demander ensuite une « rançon » contre leur libération.

Le dernier de ces cas est celui de Ratib Abu Meizar, 15 ans, que les forces d’occupation ont kidnappé vendredi après-midi dans le quartier al-Zahed et qu’elles ont emmené dans le centre de détention de la colonie illégale de Kiryat Arba. Elles exigent de la famille 1.500 shekels (300€) en échange de la libération de leur fils.


Beit Ommar marche en solidarité avec Jérusalem
The Palestine Solidarity Project

A 13h30 vendredi après-midi, 8 jeeps militaires et des camions transporteurs de troupe ont envahi Beit Ommar, tirant des dizaines de salves de balles caoutchouc-acier, de grenades incapacitantes et de grenades lacrymogènes. Les jeunes de la ville ont forcé l’armée et la police des frontières à faire retraite par un barrage constant de pierres.

Plus de 100 habitants ont descendu la rue principale après les prières de midi pour faire la démonstration de la force de leur sentiment contre les violations de leur liberté de circulation et leur liberté de culte.

Lorsque les soldats de l’occupation sont arrivés en force, un grand nombre de jeunes ont commencé à leur lancer des pierres, auquel l’armée a répondu en envoyant deux escadrons de soldats vers le centre-ville, défonçant les portes des maisons au passage. Bien protégés par leurs véhicules blindés, les soldats ont tiré sur les jeunes.

L’affrontement a duré plusieurs heures, puis les soldats ont reculé jusqu’à la tour de contrôle, à l’entrée du village, tout en continuant à tirer pendant qu’ils faisaient retraite.

La situation est restée tendue toute la nuit, tandis que les véhicules militaires restaient stationnées à l’entrée du village et qu’un grand nombre de jeunes s’étaient rassemblés, prêts à empêcher une nouvelle invasion.


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Résistances

Même auteur

ISM

Même date

21 mars 2010