Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3408 fois

Cisjordanie -

Répression israélienne sauvage contre les manifestations palestiniennes pacifiques - sheikh Tayseer At-Tamimi blessé à Hébron

Par

Nil'in : 5 blessés, dont un enfant de 11 ans, touché au front par une balle.
Pendant la marche, les manifestants portaient des modèles miniatures des mosquées Ibrahimi et Bilal, récemment ajoutées sur la liste du patrimoine israélien. Les fermiers ont emmenés leurs ânes et lorsqu’ils sont arrivés à la terre située près du mur, ils ont commencé à la labourer, pendant que les manifestants continuaient vers le mur, où des affrontements ont eu lieu avec les forces d’occupation.

Répression israélienne sauvage contre les manifestations palestiniennes pacifiques - sheikh Tayseer At-Tamimi blessé à Hébron


Bi’lin : pour marquer la semaine internationale contre le racisme, 3 manifestants représentaient Martin Luther King, Mohandas Ghandi et Nelson Mandela.

Se sont joints à la manifestation hebdomadaire des activistes internationaux et israéliens, ainsi qu’un groupe représentant le Front Populaire de Libération de la Palestine et le Freedom Theater de Jenin.

Dès que les manifestants se sont approchés du mur d’apartheid, les soldats ont tiré des grenades lacrymogènes (en particulier sur les journalistes présents), des grenades à concussion et des balles caoutchouc-acier.

Al-Ma’sara : Rejoints par des militants internationaux et israéliens, les villageois ont marché vers le mur en chantant des slogans contre l’occupation. Une délégation de la Conférence Anti-Apartheid, qui a lieu en ce moment à Bethléem, était présente, avec un grand calicot demandant le boycott d’Israël.

Les soldats israéliens avaient placé la grille de fils de fer barbelés qui empêche les manifestants d’atteindre le chantier du mur plus près du village, cette semaine, et les troupes s’étaient, comme la semaine dernière, positionnées les toits des maisons du village.
Cette semaine, il n’y a eu ni affrontements ni blessés.

An-Nabi Saleh : 11 blessés, dont 2 internationaux
La manifestation s’est dirigée, après les prières de midi, vers les terres du village dont Israël a planifié le vol pour la construction du mur. Dès que la marche est arrivée sur le site de construction, les troupes ont tiré sur les manifestants à balles caoutchouc-acier, grenades lacrymogènes et les ont aspergé d’un mélange d’eau et de produits chimiques.

Alors que les villageois et leurs supporters revenaient au village, les troupes les ont poursuivis, provoquant des affrontements avec les jeunes.

11 personnes ont été blessées, dont 2 internationaux, par des balles caoutchouc-acier, et des dizaines d’autres ont été asphyxiés par l’inhalation des gaz lacrymogènes.

Hébron : plusieurs blessés, dont sheikh Tayseer At-Tamimi, chef de la Cour suprême islamique en Palestine
Les soldats israéliens l’ont attaqué alors qu’il sortait de la mosquée Ibrahimi, après les prières du vendredi. Il a été transféré à l’hôpital Al-Ahli d’Hébron.

400 fidèles palestiniens s’étaient rassemblés dans le lieu saint pour la prière du vendredi et l’armée leur a tiré dessus alors qu’ils en sortaient.

Des affrontements ont eu lieu avec les forces israéliennes, qui ont tabassé plusieurs journalistes.

Mustafa Barghouti, ancien ministre de l’information, était sur les lieux et a qualifié les événements de « barbares », ajoutant que « les soldats israéliens ont tiré des grenades lacrymogènes sur les fidèles qui sortaient de la mosquée après la prière, alors qu’il ne se passait rien à ce moment là. »

Parmi les blessés : Abed Al-Hafith Al-Hashlamoun, qui a eu l’épaule démise, Mohammad Hamdan, cameraman de Palestine TV, Akram An-Natshah, correspondent d'Al-Quds TV, et le reporter Abed Al-Ghani An-Natshah, qui travaille pour Pal Media.

Les forces israéliennes ont particulièrement ciblé les journalistes, Hébron, ces dernières semaines.

Un photographe de l’Agence France-Presse, Marco Longari, a été brièvement détenu jeudi. Il avait été arrêté pour « action violente contre les forces de la sécurité. » et placé en garde à vue. Deux autres avaient été blessés lors de confrontations avec les soldats et la police.

Deux jours avant, Nasser Shiyoukhi, photographe de The Associated Press, a été détenu pour interrogatoire et libéré le même jour. Un rapport de police l’accusait d’avoir agressé un colon il y a deux mois.


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Même date

5 mars 2010