Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2576 fois

Gaza -

Semailles dans la "zone tampon", au sud de Gaza

Par

27.11.2012 - Ce matin, des agriculteurs de Khuza'a, une zone agricole à l'est de Khan Younis, nous ont appelés. Ils nous ont dit qu'ils voulaient essayer d'aller travailler sur leurs terres, dans la "Zone tampon", la zone de sécurité décrétée par l'entité sioniste, et à laquelle les fermiers palestiniens ne peuvent accéder depuis douze ans. Ils nous ont demandé de les accompagner, dans l'espoir que la présence d'activistes internationaux leur procurerait un peu de protection, et nous sommes partis avec eux.

Semailles dans la 'zone tampon', au sud de Gaza

A peine étions-nous descendus de la voiture qui nous a rapprochés de la zone, à un kilomètre et demi, que nous avons entendu les tirs de l'armée sioniste. Nous avons rejoint rapidement les agriculteurs et nous avons vu comment la police de Gaza tentant de les obliger, sans trop d'amabilité, à s'éloigner de la zone de tirs.

Avec les agriculteurs, nous avons essayé de traverser ce secteur, mais la police nous en a empêchés. S'en est suivie une longue discussion houleuse avec les agents de police, qui avaient décidé de protéger notre groupe de façon paternaliste. Mais les agriculteurs étaient prêts à risquer leur vie pour récupérer leurs terres, et nous étions là pour essayer de les protéger.

Finalement, et après une longue discussion, la police nous a autorisé à faire entrer le tracteur, et derrière lui les agriculteurs, hommes et femmes, qui voulaient aller semer. Rosa et Sarah se sont mises devant ceux qui faisaient les semis, en position de boucliers humains, et je suis monté sur le tracteur pour faire de même pour le chauffeur.

Les soldats présents n'ont pas cessé de tirer et de nouvelles jeeps sont arrivées, transportant davantage de soldats sionistes pour se joindre à leurs "tâches". Ils se sont positionnés en peloton, certains d'entre eux le genou à terre, les armes pointées directement sur nous. Je vous garantis que la sensation est on ne peut plus désagréable.

On entendait les impacts des balles, toujours plus près, toujours plus continus. Le tracteur dans lequel je me trouvais avec le chauffeur a été touché par un des tirs.

Mais les paysans ont continué leur travail comme si de rien n'était ; je suis sûr qu'ils avaient aussi peur que nous, mais leur objectif, c'était les semailles, et ils étaient décidés à ne s'arrêter qu'une fois leur travail terminé.

Et c'est ce qui s'est passé, bien, finalement. Les agriculteurs ont atteint leur objectif, il n'y a pas eu de blessés, à part le tracteur...

Nous sommes tous rentrés, fatigués et effrayés, mais heureux du résultat.

Maher a pris une vidéo, que nous éditerons et partagerons dès que possible.


Source : Facebook

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Résistances

Même auteur

Manu Abu Carlos

Même date

28 novembre 2012