Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3147 fois

Jérusalem -

Sheikh Jarrah a besoin d'une présence internationale plus importante

Par

Dans les premières heures du lundi 12 septembre, des colons illégaux du quartier de Sheik Jarrah à Jérusalem Est ont incendié et détruit une tente de protestation fréquentée et habitée par des résidents du quartier, des activistes et observateurs internationaux, dans un contexte d'accroissement des violences et agressions des colons israéliens.

Sheikh Jarrah  a besoin d'une présence internationale plus importante

La tente est installée contre une extension de la résidence palestinienne, dont la moitié est maintenant illégalement occupée par des colons israéliens, tandis que l'autre moitié est toujours habitée par la famille palestinienne Al-Kurd. Tout ce qui subsiste de la tente de protestation après cette dernière attaque sont des livres, des draps, des matelas et quelques éléments de la tente complètement détruite par le feu.

Celle-ci a été dressée pour accueillir des activistes internationaux comme base nocturne permettant l'observation et la documentation du comportement des colons illégaux et se dresse symboliquement contre la normalisation des colons illégaux face aux habitants palestiniens.

En raison d'un manque de volontaires, aucun international n'était dans la tente la nuit de l'incident. Mohamed, un résident du quartier a souligné que "s'il y avait eu quelqu'un dans la tente la nuit dernière, cela ne serait pas arrivé. Ils n'auraient pas osé. Peut-être auraient ils essayer les insultes mais sans oser attaquer. Ils n'aiment pas la tente, avec ou sans volontaires. Ils détestent cette sorte de symbole."

Cette dernière attaque des colons est sans aucun doute une tentative claire de débarrasser le quartier de Sheik Jarrah de la présence des habitants palestiniens et des internationaux.

"J'étais dans la maison… j'ai entendu quelque chose. Je suis sorti, j'ai vu des pompiers et des policiers. Je ne savais rien jusque-là," a dit le résident Nabil Al-Kurd.

Ceci n'est pas le seul cas de harcèlement commis par des colons à Sheik Jarrah - le comportement abusif typique des colons locaux inclut l'incitation à la violence verbale, le harcèlement sexuel, les crachats, le lancer de pierres, la provocation de leurs chiens pour qu'ils attaquent et le lancement la matière fécale dans la tente de protestation.

Les résidents du quartier spéculent sur la prochaine attaque des colons sur les Palestiniens. "Ils n'essayeront pas de faire quoi que ce soit pendant les quelques jours suivants parce que la situation est mauvaise pour eux," a dit Mohamed. "Nous avons les images de qui l'a fait. Un colon m'a dit qu'il n'était pas responsable, qu'il ne sait pas qui l'a fait. Je lui ai dit, ' vous mentez ! ' Il a essayé de me dire que pendant le mois dernier, il n'y avait eu aucune insulte et que rien de mal n'était arrivé. Il ment ! '"

Les locaux et les activistes vont porter plainte à la police au sujet de cet incident. Ils rassemblent les informations à transmettre à la police. Cependant, très peu a été fait pour protéger la famille palestinienne de la violence des colons par le passé et ce qui reste à voir est l'action, ou son absence, de la justice et l'avenir d'une présence internationale à Sheikh Jarrah.

Voir les photos de l'attaque sioniste ici.

Source : Palsolidarity

Traduction : AB pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Attaques de Colons

Même auteur

ISM

Même date

14 septembre 2011