Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1746 fois

Jérusalem -

Shuruq, Palestinienne de 16 ans, condamnée à 16 ans de prison par le régime d’occupation

27.12.2016 - Shuruq Dwayyat a été condamnée hier (après un an et 3 mois de détention sans jugement) à 16 ans d'emprisonnement. 16 ans... Aucune preuve matérielle et/ou tangible n'a été apportée par l'accusation. Plus d'une dizaine de colons sont venus témoigner à charge contre elle. Elle n'avait aucune chance.
Quand elle sortira, Shuruq aura 34 ans.
Sa réaction à l'annonce du verdict ? Sourire, et patienter.

Shuruq, Palestinienne de 16 ans, condamnée à 16 ans de prison par le régime d’occupation

Shuruq avant le drame
L'histoire de Shuruq, postée le 23 octobre 2016 sur Facebook :

Elle s'appelle Shuruq et elle porte bien son nom.
Lumineuse, souriante, belle comme le jour.
Elle a 18 ans, et est palestinienne de Jérusalem.
Cela fait maintenant 1 an et 1 mois qu'elle est en prison. Sans jugement. C'est une des meilleures amies d'une de mes colocataires ici à Birzeit, qui est originaire de Jérusalem également.
Les proches de Shuruq attendent désespérément un jugement, même s'ils craignent un verdict qui la maintiendrait en prison encore plusieurs années.
Voilà ce qu'il s'est passé.
Au début de la dernière Intifada, le 7 octobre 2015, Shuruq se fait bousculer dans la vieille ville d'Al Quds par un colon qui tente de lui arracher son hijab (geste classique de provocation). Elle se défend pour l'empêcher de le lui arracher, et se fait tirer dessus par un soldat, à 3 reprises.
Une balle dans l'épaule et deux balles dans la poitrine, très près du coeur. Ce qui prouve une fois de plus qu'ils tirent pour tuer et non pour neutraliser.
Sur le sol, en sang et à moitié mourante, Shuruq ne cesse de hurler : "Je n'ai rien fait et ils m'ont tiré dessus ! Je n'ai rien fait et ils m'ont tiré dessus !" Ils lui assènent alors des coups à la tête.
Transportée à l'hôpital, on la tient pour morte. Mais Allah en a décidé autrement, et son terme n'est pas encore arrivé...
Après une opération délicate dont une greffe d'artère, elle survit alhamdoulilah, et reste 1 mois sur son lit d'hôpital, inconsciente, avec des menottes aux pieds et aux mains.
Quelques minutes après avoir repris conscience, elle est transférée en prison.
On l'accuse, sans la moindre preuve et contrairement au déroulement réel des faits, d'avoir voulu poignarder un colon.
Shuruq est aujourd'hui toujours derrière les barreaux, privée de jugement, privée de liberté. Mais ils n'ont pas réussi à lui voler son sourire.
J'aimerais s'il vous plaît qu'on fasse des du3a pour elle et ses proches. Et qu'on partage cette information, une telle injustice et une telle inhumanité ne pouvant rester sous silence.

Photo
Quelques temps après son réveil à l'hôpital, les traits fatigués, Shuruk est emmenée en prison

Photo
Le jour de son premier jugement, qui avait été repoussé sans raison


Source : Facebook

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Prisonniers

Même date

27 décembre 2016