Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2033 fois

Solidarité avec les garçons d'Hares le dimanche 15 mars 2015

Par

Cette année, le dimanche 15 mars marquera deux ans depuis que les cinq adolescents du village d'Hares, en Palestine ont été arrachés à leurs maisons, maltraités, ils ont subi des interrogatoires violents et ils ont été enfermés dans une prison israélienne. Tout ça pour quelque chose qu'ils n'ont pas fait.

Solidarité avec les garçons d'Hares le dimanche 15 mars 2015

Tout a commencé le 14 mars 2013 après un accident de voiture dans lequel les passagers ont été grièvement blessés. Les jeunes Palestiniens ont été accusés d'avoir provoqué cet accident en lançant des pierres sur le véhicule. Sauf qu'aucune preuve ne démontre qu'ont eu lieu de tels lancers de pierres.

La même nuit, l'armée israélienne a envahi les villages de Hares et Kifl Hares et a détenu 19 adolescents palestiniens. Obtenant leurs “confessions” par des interrogatoires au cours desquels ils ont été maltraités, quelques-uns de ces adolescents ont été finalement relâchés. Pourtant, cinq d'entre eux sont toujours incarcérés à ce jour. Ce sont les garçons d'Hares.

Si les tribunaux militaires israéliens parviennent à leurs fins, les garçons d'Hares feront de longues années de prison pour un “crime” dont aucune preuve ne démontre leur culpabilité supposée, et que tous les adolescents nient.

Pour marquer les deux années d'incarcération, nous appelons à des campagnes dans le monde entier pour imaginer des actions locales destinées à faire connaître le cas des garçons d'Hares et, ainsi, de faire pression sur le système d'occupation afin qu'Israël respecte les principes de la justice et pour que ces enfants soient libérés.

Nous vous invitons à organiser des distributions de tract, des manifestations, à participer à des actions de boycott, à signer et à lancer des pétitions, à organiser des projections de films et des débats publics.

Le combat en cours contre l'agression et l'occupation militaires israéliennes devient de plus en plus fort à chaque nouvelle atrocité commise par ce régime d'apartheid. Il importe d'exprimer l'opposition aux injustices continues subies par les garçons d'Hares – et, par extension, par tous les enfants palestiniens dans les prisons militaires israéliennes – auxquelles ils font face tous les jours, dans le but que ce type de situations ne se reproduisent plus jamais.

Rejoignez le combat contre l'oppression. Tenez-vous du côté de la justice.

Pour plus d'informations, voir :
- Site internet : haresboys.wordpress.com
- Facebook : Free the Hares Boys
- Twitter : @HaresBoys

Source : Hares Boys

Traduction : FS

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.