Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3928 fois

Palestine -

Souad Massi refuse d'aller chanter à Tel Aviv

Par

C'est sur fond de polémique concernant son refus de chanter en Israel que Souad Massi a terminé sa tournée du monde arabe, ce 27 juin, à Ramallah, en Palestine occupée. La fameuse chanteuse franco-algérienne explique sa décision.

Souad Massi refuse d'aller chanter à Tel Aviv

Question : Vous avez refusé de chanter à Tel-Aviv. Dans le monde arabe, certains ont affirmé le contraire et un appel au boycott a été lancé contre vous. Comment avez-vous réagi ?

Souad Massi : Le centre culturel français a organisé une tournée au Moyen-Orient qui a commencé en Egypte, et qui devait passer par Dubaï, Abu Dabi, la Jordanie, Ramallah et Tel-Aviv. Cette proposition m'a fait plaisir, mais j'ai refusé de chanter à Tel-Aviv. C'est une décision tout à fait personnelle. Je n'ai pas peur d'y aller, mais c'est difficile pour moi, je me sens mal à l'aise. Même si je suis une artiste internationale et qui chante pour la paix, je ne me sens pas prête à chanter en Israël. Malgré le fait qu'il y ait une demande et que là-bas, il y a des gens qui oeuvrent pour la paix, pour l'ouverture d'esprit et le dialogue, ça me touche, mais ils savent très bien que je suis arabe et musulmane.

Les Français, par exemple, ne comprennent pas, ils n'ont pas la même façon de voir les choses que nous, au Maghreb ou dans le Moyen-Orient. Dans le monde arabe, nous ne sommes pas encore prêts pour ce genre de démarche. Cet appel au boycott m'a rendu triste car les gens ne cherchent pas à comprendre que si ce ne sont pas les artistes qui construisent les ponts de la paix, qui va le faire ? Les hommes politiques ? Non, ils ont déjà du mal à s'entendre entre eux. D'autre part, beaucoup de pays arabes font du commerce avec Israël, ça ne les dérange pas, mais quand un artiste veut tenter de faire des choses, il est critiqué, je trouve ça vraiment hypocrite.

Question : Etre venue ici, à Ramallah, en Palestine, c'est important pour vous ?

Souad Massi : Oui bien sûr, je suis très contente d'être ici. Je commence mon concert par une chanson qui dit, voila je vous ai promis de venir, je suis là. Cette chanson a plus d'importance pour moi ce soir, car elle a plus de sens ici, en Palestine, qu'ailleurs. Nous avons été au Soudan aussi alors que la situation est très difficile. Nous devions aller à Gaza, mais ça a été annulé pour des raisons de sécurité. C'est une forme d'engagement d'aller dans ce genre d'endroit. Les gens ont besoin d'artistes, de musiques, d'espoir, de contacts et d'échanges. Ils ont besoin de sentir qu'ils sont soutenus et qu'ils ne sont pas seuls. Lorsque j'ai quitté l'Algérie, j'étais en colère contre tout le monde car j'avais l'impression qu'on était abandonné. Quand je suis arrivée en France, je me suis rendue compte que plein de gens s'intéressaient à la situation en Algérie, ils étaient tristes et voulaient nous aider sans savoir comment faire. Ça m'a redonné de l'espoir. Je suis retournée chez moi et aujourd'hui je pense que mon rôle en tant qu'artiste est d'apporter un peu d'espoir.

Question : En Palestine, avez-vous vu des ressemblances avec l'Algérie ?

Souad Massi : J'ai visité un camp de réfugiés et j'ai été surprise car ça ressemble au vieux quartier d'Alger. Ce sont des maisons qui sont très mitoyennes, il n'y a pas beaucoup d'espaces. J'ai rencontré une famille qui m'a invité à boire le thé et j'ai vraiment été touchée par sa générosité. Par rapport à la guerre, chez nous c'était une guerre civile, mais j'imagine l'état d'esprit des gens qui vivent ici, les pressions qu'ils subissent, l'incertitude, l'angoisse. Je crois que ce sont des sentiments que je partage et que je connais et j'imagine l'impact qu'un concert comme le nôtre ou d'autres activités culturelles peuvent avoir sur eux.

(…)

Source : Musique Raï

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Boycott

Même date

2 octobre 2007