Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2552 fois

Palestine -

Tansfert extraordinaire* de la Palestine

Par

> mazin@qumsiyeh.org

Ce fut une semaine plutôt bizarre au Moyen Orient. Je vous cite quelques exemples :
- L’Agence internationale pour l’énergie atomique a cédé aux pressions des Etats-Unis et autres pays européens et n’a ainsi fait aucune demande, explicite ou implicite, à Israël de signer le traité de non-prolifération. Une des excuses donnée est qu’un processus de paix délicat est en cours et que nous ne voulons pas troubler la situation (c’est-à-dire déranger Israël).
- Avec l’aide d’une Autorité palestinienne émasculée, le Conseil des Nations Unies pour les droits de l’homme a adopté la philosophie du « la force fait loi » et a refusé de poursuivre activement Israël pour ses violations flagrantes du droit international quand il a attaqué Gaza. Une des excuses données est qu’un processus de paix délicat est en cours et que nous ne voulons pas troubler la situation (c’est-à-dire déranger Israël).

Tansfert extraordinaire* de la Palestine


- Le Conseil des Nations Unies pour les droits de l’homme a diffusé un rapport sur son enquête sur l’usage de la force israélienne, dont l’exécution vraisemblable des passagers sur le Flottille de la Liberté en route pour Gaza. Pourtant, les grandes puissances ont affirmé qu’une commission d’enquête des Nations Unies (constituée de trois personnes pro-Israël, dont un criminel de guerre notoire) étudierait la question de l’attaque et émettrait des recommandations mais sans interroger les survivants ni les agresseurs et sans demander à Israël les bandes vidéos, les caméras, etc. qu’il a confisquées (c’est-à-dire sans preuve). Et oui, les Etats Unis et les grandes puissances ont dit qu’un processus de paix délicat était en cours et que nous ne voulons pas troubler la situation (c’est-à-dire déranger Israël).

- Israël refuse de mettre un terme à ses activités coloniales dans les lambeaux qui restent du territoire palestinien. L’administration US offrira à Israël toutes sortes d’incitations, dont la promesse de soutenir l’exigence israélienne que tout Etat-croupion palestinien soit vide de toute souveraineté (c’est-à-dire que les troupes israéliennes resteront postées aux frontières) et qu’il n’y aura aucune demande d’application des droits palestiniens (c’est-à-dire le droit au retour des réfugiés). Mais cela fait partie des manœuvres diplomatiques parce que nous voulons que les pourparlers de « paix » (en cours maintenant depuis 18 ans) continuent.

Photo
Matériel de chantier en action dans la colonie juive de Kiryat Netalym, près de Salfit (Cisjordanie), pendant le « gel » (photo AP)

- Les médias ont ressassé les communiqués israéliens prétendant que l’abordage du dernier bateau pour Gaza avait été fait « sans violence de la part de ceux qui étaient à bord » ni de la part de la marine israélienne. Pourtant, une fois que les passagers ont été libérés, nous savons qu’ils ont raconté le traitement horrible et dégradant qu’ils ont subi, dont une attaque au taser. Mais hé, l’autorité palestinienne et le régime d’apartheid israélien sont en plein processus de paix. Alors qui se soucie de ce qui arrive à un survivant de l’holocauste de 80 ans ou à une bande de Juifs de conscience ?

- Le puissant ministre israélien des affaires étrangères Avigdor Lieberman a fait un discours devant les Nations Unies sur le pouvoir et il a affirmé qu’il n’y aurait pas de paix pendant longtemps, seulement des accords intérimaires, dont certains pourraient impliquer le transfert d’une partie de la population palestinienne de l’intérieur de la Ligne verte pour s’en débarrasser pendant qu’Israël garderait les colonies. Pour contrer les dégâts diplomatiques, Netanyahu n’a pas réfuté l’idée mais a simplement dit que c’est son bureau qui fait la politique. Les Etats-Unis continuent d’insister sur le fait que Netanyahu veut sérieusement la « paix » alors que même les imbéciles peuvent voir que c’est le gouvernement de droite le plus fasciste de l’histoire d’Israël et que Netanyahu est un menteur invétéré (des conversations privées ont été enregistrées où il nie toute notion de paix).

- Sur l’ordre du lobby sioniste, les gouvernements de l’Union Européenne et des Etats Unis appliquent des sanctions supplémentaires sur l’Iran et les dirigeants iraniens au prétexte de répression des droits de l’homme en Iran pendant une période récente d’agitation ! Pensent-il réellement que le monde est aveugle, sourd et muet ? Ne voient-ils pas que le comportement de l’Iran vis-à-vis des dissidents n’est rien en comparaison des massacres continuels d’Israël et au nettoyage ethnique des Palestiniens ? Et devons-nous rappeler la politique de fouille et de saisie du FBI contre les activistes pour les droits de l’homme aux Etats-Unis ? Pourraient-ils au moins exiger que Mairead Maguire, lauréate du Prix Nobel de la Paix, soit libérée immédiatement de sa détention à l’aéroport Ben Gourion (du nom d’un criminel de guerre et nettoyeur ethnique) ? Ah oui, j’oublie, l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, Saeb Erekat et consorts sont en train de parler de paix, nous devons tous nous taire.

Photo
Obama s'adresse à l'Assemblée générale des Nations unies le 23 septembre 2010

Le Président Barack Obama, le visage impassible, se tient devant les Nations Unies et déclare : « Ceux qui aspirent à voir une Palestine indépendante doivent aussi cesser d’essayer de démolir Israël. Après des milliers d’années, les Juifs et les Arabes ne sont pas des étrangers sur une terre étrangère. Après 60 ans dans la communauté des nations, l’existence d’Israël ne doit plus faire débat. Israël est un Etat souverain, et la terre historique du peuple juif. Il doit être clair que toutes les tentatives d’écorner la légitimité d’Israël ne rencontreront que l’opposition inébranlable des Etats Unis. Et essayer de menacer ou de tuer des Israéliens n’aidera en aucune manière le peuple palestinien. » Imaginez qu’il ait dit la même chose sur l’Afrique du Sud de l’Apartheid. Mais là encore, il n’y avait pas d’autre processus de paix que celui entre le Chef Buthalesi Bantustan et le régime blanc.

Les forces d’occupation israélienne ont tué 5 Palestiniens cette semaine, dont un pêcheur et un bébé et elles ont continué leurs autres politiques de siège, de construction de mur sur les terres palestiniennes, d’arrestation des activistes politiques, etc. pendant que les discussions sur les discussions de « paix » continuent.

Ce ne sont que quelques-unes des choses bizarres qui se sont produites cette semaine au Moyen Orient, mais quand j’y pense, nous avons eu 62 ans de misère, de chaos et de souffrances, 62 années pleines d’événements bizarres et presque incroyables. Qui aurait pu penser qu’il soit possible de rassembler les membres d’une idéologie particulière en un seul endroit sur terre, en déplaçant la population indigène, en faisant des réfugiés et en qualifiant pourtant les victimes de terroristes. Qui aurait pu penser que ceci ait pu se passer avec une incroyable brutalité soutenue par les puissances occidentales, elles-mêmes rongées par le racisme et la haine des non-blancs ?

Mais nous nous réjouissons que ce soit bientôt la fin de tout ce jeu truqué. Certains prétendent qu’il y a une tendance qui fait de la cause palestinienne une marchandise négociée pour des bénéfices et des positions et qu’en conséquence, la Palestine est déjà perdue dans ce jeu de politique mondial. Mais moi qui écris ces notes après une longue journée de travail avec des Palestiniens (faibles et forts, jeunes et vieux), je puis vous dire qu’ils nous sous-estiment. Comme investissement à contre-courant, je dis aux gens qui font de sombres prédictions de faire attention. La situation semblait plutôt sombre en 1920, 1928, 1935, 1972, 1986 et 1999. Ce qui s’est passé aux lendemains de ces années n’avait pas été prédit ni été prévisible pour la majorité des gens. Mais je me jette à l’eau et je dis qu’étant donnée l’histoire, la prochaine intifada sera vraisemblablement mondiale. Les individus ont un choix sur trois, indépendamment de leurs origines : soutenir les oppresseurs, être apathiques (et donc soutenir le statu quo de l’oppression) ou se joindre au mouvement grandissant qui dit : « Ca suffit ! »

Photo
Mazin Qumsiyeh, PhD
A Bedouin in Cyberspace, a villager at home


* Le terme "extraordinary rendition" (littéralement « transfert extraordinaire ») désigne une action illégale de l'agence centrale de renseignements américaine, la CIA, qui consiste à enlever des personnes et à les transporter clandestinement dans des pays où la torture est pratiquée afin qu'elles y soient interrogées. (NdT)

Source : A Bedouin in cyberspace, a villager at home

Traduction : MR pour ISM France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Initiatives de Paix

Même auteur

Mazin Qumsiyeh

Même date

2 octobre 2010