Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1933 fois

Hébron -

Tel Rumeida : Garde à vue d'un humanitaire et vol d'un passeport et d'un appareil-photo par l'Occupant.

Par

Un humanitaire du Projet Tel Rumeida a été arrêté à Tel Rumeida, Hebron, aujourd'hui à 17h10.
Avec ses collègues, il demandait aux soldats de l'armée israélienne pourquoi ils avaient bloqué une route palestinienne avec du fil barbelé : une route qui a été ouverte par un ordre de tribunal depuis 4 mois.

Les soldats ont répondu en agressant physiquement les humanitaires, en prenant leurs passeports et en confisquant deux appareils-photos qui étaient utilisés légalement par les humanitaires pour documenter les violations du précédent ordre du tribunal par les militaires israéliens.


Les soldats ont détenu l'un des humanitaires pendant qu'ils lui prenaient son appareil-photo loin. Les humanitaires ont appelé la police d'Hébron, qui a immédiatement arrêté l'un des humanitaires et l'a embarqué au commissariat de police de Kiriat Arba.
Ils ne l'ont informé d'aucune charge contre lui.


Ensuite après avoir effacé le contenu de l'enregistrement, les soldats ont plus tard rendu l'un des appareils-photo et deux des passeports, mais ils ont gardé un appareil-photo et un passeport.

L'humanitaire, propriétaire du passeport, a été convoquée au commissariat de police à Kiriat Arba pour y récupérer son passeport et son appareil-photo. Quand elle est arrivée au commissariat de police, la police n'a pas voulu l'a laisser entrer en lui disant que les soldats israéliens détenaient son passeport.

À 19h40, les soldats ont rendu le second appareil-photo et le passeport aux humanitaires de Tel Rumeida, après avoir effacé aussi des enregistrements. Les soldats israéliens ont spécifiquement effacé la preuve qui incriminait les soldats, la documentation de l'agression et le vol. D'autres enregistrements ont été laissés intacts.

L'International Solidarity Movement (ISM) et le Projet Tel Rumeida l fournissent une présence internationale pour soutenir quotidiennement la lutte non-violente des Palestiniens contre les attaques des colons violents d'Hebron.

Au cours des derniers mois, l'IDF et la police du secteur ont à plusieurs reprises tenté de faire partir les humanitaires de Tel Rumeida, en les arrêtant sans aucune raison, en publiant des faux ordres de "Zone Militaire Fermée" et en essayant d'entrer dans leur appartement sans mandat.

Un autre des humanitaires qui avait été arrêté il y a plusieurs semaines, puis libéré ensuite, a été menacé d'expulsion par un officier de police.

Il lui a dit : "Nous étions là la semaine dernière quand vous avez été arrêté. C'était la première fois. Maintenant, c'est la seconde. Une troisième fois et vous rentrez chez vous."

Les menaces d'expulsion font partie du harcèlement quotidien qu'endurent les humanitaires à Tel Rumeida émanant de la police et des Forces de l'Occupation.


Bureau de l'ISM : +972 2 297 1824 – site http://www.palsolidarity.org

Projet Tel Rumeida +972 54 557 3154 – site http://www.telrumeidaproject.org

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même auteur

ISM

Même date

5 décembre 2005