Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1645 fois

Hébron -

Tel-Rumeida : Les Forces de l'Occupation évacuent les humanitaires au lieu des colons

Par

Tandis que l'évacuation des colons illégaux du marché d'Hebron a été reportée, les Forces de l'Occupation Israélienne n'ont pas arrêté leur campagne d'intimidation et de mensonges contre les employés des droits de l'homme.
À 14h20, le jeudi le 19 janvier, David Parsons, un employé Canadien des Droits de l'Homme, a été arrêté par la police israélienne dans le quartier de Tel-Rumeida d'Hebron, puis embarqué au commissariat de police de Kiryat Arba. Il attend actuellement son expulsion à l'aéroport Ben-Gurion.

Depuis le centre de détention de l'aéroport, David a déclaré : "La semaine dernière, les attaques incessantes des colons sur les résidants palestiniens ont augmenté considérablement. Les observateurs internationaux insistent sur le fait que la police et les militaires israéliens remplissent leur devoir de protéger les Palestiniens; cependant, ils le font avec du ressentiment et ont tout fait pour éloigner les témoins du secteur."


David travaillait avec d'autres Internationaux et Palestiniens à Tel-Rumeida, pour essayer de diminuer la violence des colons contre les civils palestiniens dans le secteur.


Entre autres, ils escortent les enfants palestiniens qui vont et reviennent de l'école, empêchant ainsi les colons de leur jeter des pierres et de les harceler, comme cela se produit habituellement plusieurs fois par semaine.


Les soldats et les forces de police israéliennes ont concerté leurs efforts pour faire partir les les employés internationaux des Droits de l'Homme de Tel-Rumeida, Hebron.

David était l'un de 4 internationaux arrêtés sur de fausses accusations à Tel-Rumeida, début novembre 2005 :
"Je voudrais exprimer ma honte et mon mépris pour le comportement de la police," étaient les mots du juge Rafi Strauss dans son rapport final, avant de libérer les quatre employés des Droits de l'Homme faussement accusés d'agression sur un soldat des Forces de l'Occupation Israélienne à Tel-Rumeida.


Les officiers de police ont tout tenté auprès de la "Justice" israélienne afin d'obtenir l'expulsion des ouvriers des Droits de l'Homme, mais ils n'ont pas réussi à ce moment-là.

Depuis son départ pour l'aéroport de Ben-Gurion, une audience d'expulsion a déjà eu lieu pour M. Parsons.

L'audience a trouvé des raisons pour l'expulser, en citant l'expiration de son visa, bien qu'il ait un rendez-vous avec le Ministère de l'Intérieur pour sa prolongation.

Son avocat Gabby Lasky essaye d'empêcher son expulsion.


Pour plus d'informations, vous pouvez contacter :

David : 0546 517 234 ISM & Projet Tel Rumeida
Luna, Projet Tel Rumeida - 054 557 3154 www.telrumeidaproject.org
Bureau de l'ISM Media : +972 2 297 1824 www.palsolidarity.org
Portable de l'ISM Media : 0575720754
Gabby Lasky : 0544418988

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même auteur

ISM

Même date

19 janvier 2006