Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2153 fois

Jérusalem -

Témoignage de J., jeune française actuellement en Palestine

Par

Réfugiés deux fois, ces Palestiniens subissent chaque semaine, voire plus, des agressions de la part des colons, de la police et de l'armée. Les colons ont même eu le culot de leur apporter leur facture d'électricité ! Ils osent tout... Sourires aux remarques et aux insultes, sourires aux familles dépossédées, aux enfants ne sachant avec quoi jouer : enfants qui préparent du feu pour se réchauffer, enfants qui ramènent des matelas de la décharge... Colons qui rentrent dans leurs maisons, colons qui dansent dans la rue face aux Palestiniens atterrés ; colons qui viennent blesser physiquement au couteau les Palestiniens pendant la nuit ... et deviner quoi ? Ce sont les Palestiniens qui prennent, ils sont envoyés à l'hôpital puis au poste de police israélien...

Témoignage de J., jeune française actuellement en Palestine


1er novembre. C'est la deuxième fois aujourd'hui que nous nous rendons auprès des familles palestiniennes Hanoun et al-Ghaoui, qui ont été expulsées de leur maisons par des colons le 2 août dernier.

Depuis leur expulsion, n'étant pas relogées ni indemnisées, ni par les Israéliens ni par l'autorité palestinienne, elles restent dans la rue en face de leur maisons envahie par des juifs extrémistes qui revendiquaient leurs maisons depuis 1970 en se servant d'un faux titre de propriété datant de l' occupation Ottomane. La cour israélienne a récemment reconnu le droit des colons sur cette maison, qui appartient pourtant depuis plus de 60 ans à des Palestiniens !

Les colons qui se sont emparés des maisons viennent de Brooklyn, où ils ne devaient pourtant manquer de rien, mais ils voulaient à tout prix cette maison au péril de la vie de plusieurs familles. Ils ont donc viré les Palestiniens qui y vivaient, avec l'aide de la police et de l'armée.

Les colons sont complètement insensibles à la vue des familles qui s'abritent sous un campement de fortune pour survivre, sous la pluie, jusqu'à ce que la police viennent démanteler leur tente. A ce stade là, c'est pire que de l'insensibilité car en plus de s'être emparés des maisons, ils narguent les Palestiniens en se postant tout sourire devant la maison et envoient régulièrement la police qui, encore ce matin, est venu prendre le peu d affaires et de nourritures qu'avaient les familles palestiniennes. Ils laissent donc cette famille dépossédée dans la rue, face à la maison chèrement payée qu'elle avait obtenu en 1948 après avoir été chassée une première fois de leur village d origine.

Réfugiés deux fois, ces Palestiniens subissent chaque semaine, voire plus, des agressions de la part des colons, de la police et de l'armée. Les colons ont même eu le culot de leur apporter leur facture d'électricité ! Ils osent tout... Sourires aux remarques et aux insultes, sourires aux familles dépossédées, aux enfants ne sachant avec quoi jouer : enfants qui préparent du feu pour se réchauffer, enfants qui ramènent des matelas de la décharge... Colons qui rentrent dans leurs maisons, colons qui dansent dans la rue face aux Palestiniens atterrés ; colons qui viennent blesser physiquement au couteau les Palestiniens pendant la nuit ... et deviner quoi ? Ce sont les Palestiniens qui prennent, ils sont envoyés à l'hôpital puis au poste de police israélien...

C est "simple", Israël veut s'emparer de Jérusalem ( pour ne parler que de Jérusalem), et ne veut plus d'"arabes". C'est ainsi que petit à petit, ils expulsent des familles entières sans que personne ne se préoccupe de ce qu'elles vont devenir. Cela s'appelle simplement de l'épuration ethnique et les colons ne pourraient le nier, ils n'ont aucune honte d'être dans cette rue d'un quartier arabe dont ils veulent s'emparer.

Chaque famille palestinienne de la rue a reçu un avis d'expulsion ; des familles sont allées à Washington plaider leur cause, nous n'en avons aucune nouvelle ; plus personne n'espère rien, mais les familles refusent d abandonner et ne savent comment, avec quels moyens elles vont pouvoir se reloger, d'autant plus que les Israéliens refusent dorénavant la vente de maisons aux non juifs. Il est clair que si personne ne réagit, Al Quds-Jérusalem ne sera bientôt plus que juive, comme ils aiment le dire ; en réalité ils sont quoi ? américains, français... peu importe, ils ne sont plus rien, ils ne sont plus humains pour agir ainsi et pourtant personne ne semble essayer d'agir pour les empêcher encore une fois d'exproprier les Palestiniens.

Les internationaux sont une poignée à peine à se relayer auprès des familles pour tenter d'empêcher de nouvelles violences mais cela n'est pas suffisant... Encore une fois nous sommes impuissants et pendant ce temps, les gouvernements, les gens puissants dorment bien tranquillement au chaud...

Voir les photos prises par J.




Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

J.

Même date

2 novembre 2009