Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 657 fois

Cisjordanie occupée -

Témoignages choquants d'enfants palestiniens traumatisés dans les prisons israéliennes

Par

Un universitaire palestinien a sonné l'alarme sur les techniques préméditées de torture psychophysique perpétrées contre les enfants palestiniens dans les prisons israéliennes. Le directeur de l'unité de recherche du Centre de traitement et de réadaptation pour les victimes de la torture*, Wissam Sahwil, a mentionné le caractère douteux d'une décision de la Haute Cour israélienne de cesser toute forme de torture physique contre les détenus sauf ceux de la liste noire décrits comme « bombes à retardement », une catégorie de détenus palestiniens qui aurait des informations dangereuses qui « pourraient affecter la vie des Israéliens ».

Témoignages choquants d'enfants palestiniens traumatisés dans les prisons israéliennes

Il a aussi qualifié cette règle à double face de « couverture pour légitimer la torture et accorder aux investigateurs israéliens plus de protection et d'immunité ».

Selon les termes de Sahwil, les faits sur le terrain prouvent que Tel Aviv viole ses obligations en tant que signataire de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Le chercheur a dit que la torture dans les prisons israéliennes se déroule souvent selon les quatre lignes suivantes : la souffrance psychologique, l'internement dans des cellules isolées et la criminalisation en appelant l'enfant un terroriste et un criminel jusqu'à ce qu'il les intériorise et arrive à une étape d'auto-répugnance. La dernière étape tourne autour d'un processus d'endoctrinement et de lavage de cerveau pour obliger l'enfant à espionner pour l’intérêt d’Israël.

La torture dans les prisons israéliennes ne vise pas seulement à obtenir des aveux par la force ; « elle cherche également à amollir les esprits des enfants et à les paralyser intellectuellement et socialement », a averti Sahwil. « Ces politiques visent à donner naissance à une génération de jeunes traumatisés ».

Se référant aux études psychanalytiques, Sahwil a dit qu'un enfant qui avait été soumis à la torture et à la violence dans sa petite enfance est également à haut risque d'intérioriser la violence et donc de « se comporter violemment envers sa famille et la société ».

Il s'est également prononcé contre les troubles psychotiques provoqués par la torture, notamment l'insomnie, les cauchemars, la tachycardie et la solitude volontaire.

Le centre basé à Ramallah a recensé l'arrestation de 2.000 enfants palestiniens en 2016, contre 600 en 2015.

Le centre a en outre documenté des cas de violations « immorales » et d'agressions par les soldats d'occupation israéliens contre les mineurs palestiniens menottés et les yeux bandés.

Photo


« Le plus dangereux de ces crimes est la menace de viol et la simulation d'agression. À un certain moment, les enquêteurs israéliens commencent à enlever leurs vêtements et forcent l'enfant à faire de même jusqu'à ce qu'il soit psychologiquement détruit », a déclaré Sahwil.

« Même les filles en dessous de l'âge de la puberté ne sont pas à l'abri de telles techniques de torture (…) à un âge où ils ont normalement besoin de soutien psychologique », a-t-il ajouté.

Le chercheur a appelé à une action urgente pour sauver les enfants palestiniens dans les prisons israéliennes, soigner les mineurs traumatisés et forcer Israël à cesser toute forme de mauvais traitements envers les enfants palestiniens.

La Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants (ici, format PDF, en français) adoptée et ouverte à la signature, à la ratification et à l'adhésion par la résolution 39/46 de l'Assemblée générale le 10 décembre 1984 et entrée en vigueur le 26 juin 1987 définit la torture ainsi : « Par laquelle des douleurs ou des souffrances physiques ou mentales graves sont intentionnellement infligées à une personne à des fins telles que l'obtention d'une information ou d'une confession d'elle ou d'une tierce personne, en le punissant d'un acte commis ou soupçonné par lui ou par un tiers de l'avoir commis, de l'intimider ou de le contraindre lui ou une tierce personne, ou pour toute raison fondée sur une discrimination de quelque nature que ce soit ».

L'article 2 de la convention stipule également que : « Aucune circonstance exceptionnelle, qu'il s'agisse d'un état de guerre ou de menace de guerre, d'instabilité politique interne ou de toute autre situation d'urgence publique, peut être invoquée pour justifier la torture ».

* Treatment and Rehabilitation Center for Victims of Torture, site web en arabe ici.


Source : Palestine Info

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie occupée

Même sujet

Enfants

Même auteur

Palestine Info