Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1859 fois

Bethléem -

Tendre l'autre joue près de Bethléem

Par

Les premiers effets de la résistance non-violente dans les villages de Ma’asara étaient visibles avant même que la manifestation commence.
Alors que les gens se préparaient pour la manifestation, ils ont remarqué que, contrairement aux précédents vendredis, il n'y avait pas de travail aujourd'hui sur le chantier du Mur.
Les bulldozers étaient garés assez loin dans leur parking cloturé et il n'y avait aucun garde de sécurité sur le site.

Tendre l'autre joue près de Bethléem


Photo : Les manifestants attendent de façon non violente la répression des Forces de l'Occupation Israélienne

Pourtant de nombreux soldats attendaient les manifestants sur la colline opposée, supposant sans doute que les manifestants partiraient.

Et puis le travail sur le site a repris. En effet, les manifestants avaient organisé un jeu de rôle : ils s'étaient transformés en équipe de démolition.

Ils ont cassé les fondations en ciment pour le Mur, ils ont rempli les trous creusés destinés à la pose des poteaux et ils ont également détruit et enflammé les madriers de bois utilisés pour les fondations.

C'était le travail le plus constructif de la part de l'armée fait sur le site depuis que la construction a commencé.

Les Palestiniens cassaient littéralement les cages destinées à les emprisonner. Cependant, l'armée ne pouvait pas laisser ce bon travail impuni.

Les manifestants non-violents ont été attaqués par des unités paramilitaires. Dis manifestants ont été blessés par des coups au visage et sur le corps.

D'autre part, le leader de Palestine Solidarity project, Yusef Abu Maria, a été arrêté et il devrait passer un certain temps en prison avant que lui ou son avocat soient informés de l'acte d'accusation.

Abu Maria participe aux manifestations en tant qu'activiste déterminé qui inspire les autres par son courage et sa volonté à affronter la brutalité de l'armée.

Pendant une grande partie de la manifestation, Abu Maria et d'autres se sont enchaînés les mains pour symboliser les préjudices que leur causera la construction du Mur et pour montrer leur nature non-violente.

En effet, alors qu'ils recevaient de nombreux coups de poing et coups de pied par les Forces d'Occupation, aucun manifestant n'a levé la main pour nuire à leurs attaquants.
Au lieu de cela, comme on a pu le voir sur de nombreuses photos de presse, Abu Maria a levé la main droite d'un air provoquant pour faire le signe V pendant qu'il était tabassé.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bethléem

Même sujet

Non Violence

Même auteur

Kobi Snitz

Même date

13 avril 2007