Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1698 fois

Bilin -

Transcription de l'interrogatoire d'Abdallah

Par

Abdallah a attendu jusqu'à 14h avant d'être conduit dans la salle d'interrogatoire accompagné d'une internationale et d'un avocat.
Elles n'étaient pas présentes pendant l'interview.
Le capitaine Rizik n'a pas participé à l'interrogatoire mais l'a tapé sur l'ordinateur, tandis que l'autre l'homme (S) parlait avec Abdallah.

S : Etes-vous un homme ? Pourquoi avez-vous amené ces deux pétasses avec vous?
[en faisant reference aux femmes qui étaient avec Abdullah]

A : C'est mon avocat. Je sais que c'est un Etat qui fonctionne selon la loi.

S : Non. Il n'y a aucune loi en Israël.

A : Il y en a.

S : Le Mukhabrat [Renseignements/Services Secrets] n'ont aucune loi. Votre avocat dit que le papier que nous vous avons donné n'est pas officiel, alors pourquoi êtes-vous venus? Ce n'est pas un problème si vous n'étiez pas venus, nous l'aurions juste tapé sur l'ordinateur et alors nous serions venus vous chercher chez vous. Quel est votre travail?

A : Je suis enseignant.

S : A Bil'in?

A : Non, Bir Zeit

S : Que faites-vous à Bil'in? Vous faites quelque chose de mal. Vous n'auriez pas été convoqué par le Mukhabrat si vous n'aviez pas fait quelque chose de très mal. Où étiez-vous la semaine dernière?


A : En prison.

S : Pourquoi étiez-vous en prison?

A : J'ai été pris dans une manifestation pacifique.

A : Combien de temps êtes-vous restés?

S : 5 jours.

S : Et alors, qu'est-il arrivé?

A : Le juge a dit que j'ai été arrêté par erreur et que je devais être libéré.

S : Vous êtes tous arrêtés par erreur. Vous savez que maintenant il n'y a plus aucune manifestation à Biddu?

A : Il y a des manifestations là-bas.

S : Savez-vous ce qui s'est passé à Biddu?

A : Oui. Ils ont déplacé la barrière plus loin.

S : Oui, mais quel fût le prix?

A : Cinq martyrs.

S : Non. 5 personnes ont été tuées. Les gens qui avaient organisé la manifestation à Biddu : Savez-vous ce qu'ils font aujourd'hui? Ils sont dans leurs maisons et ils ne posent pas de problèmes. 5 personnes ont été tuées, et alors ils ont cessé de manifester..

A : Si vous prenez un ballon et que vous marchez dessus, que se passe-t'il?

S : Il éclatera.

A : C'est ce que vous faites à Bil'in. Bil'in était appelé le village de la paix. Vous l'étranglez. Vous nous laissez sans terre. Où va habiter mon fils? Le mur à Bil'in sera déplacé , mais cela se fera par des moyens pacifiques. Nous avons décidé que nous allions résister pacifiquement.

S : Vous jetez des pierres. Que dites-vous du soldat qui a perdu son oeil?

A : Aux manifestations, il n'y a pas de jet de pierres, mais quand l'armée entre dans le village et commence à tirer entre les maisons, alors la population leur lance des pierres.

S : Nous savons tout ce que vous faites.

A : Je sais que vous savez tout ce que je fais et tout ce que je fais, je le fais en respectant la loi. Je n'ai pas jeté des pierres.

S : Ce que vous faites est bien pire que le jet de pierres. Vous dites aux gens de sortir et d'aller aux manifestations. Nous avons des rapports à votre sujet. Nous savons que vous causez des problèmes. Rentrez chez vous, asseyez-vous tranquillement dans votre maison, appréciez votre vie, ne causez pas de problèmes. Nous vous observons de très, très près."

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bilin

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même date

7 juillet 2005