Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1435 fois

Jénine -

Trois Palestiniens tombent au cours d'affrontements armés dans la région de Jénine et à Burqin

Par

Ce matin à l'aube, trois martyrs, des résistants palestiniens dont le dirigeant des Brigades des martyrs d'al-Aqsa à Jénine, sont tombés, sous les balles des forces de l'occupation israélienne, lorsque celles-ci ont pénétré dans la ville et le camp de Jénine et dans le bourg de Burqin avoisinant.
Ils sont tombés suite aux violents affrontements avec ces forces qui poursuivent leurs agressions bien que les organisations palestiniennes aient affirmé la poursuite de la trêve.

Les martyrs sont :
• Samer Saadi, 30 ans, dirigeant des Brigades des martyrs d'al-Aqsa de la ville de Jénine, touché par deux balles dans la tête et la poitrine.
• Samer Yahya Saber Shalabi, 24 ans et
• Nidal Muhammad Ibrahim Khallouf, 32 ans,
que les autorités de l'occupation présentent comme étant des militants de la branche armée du Jihad, les Brigades d'al-Quds, qui ont reçu plusieurs balles dans tout le corps.

Les Brigades d'al-Quds a annoncé le martyre de Khallouf et Shalabi, les présentant comme faisant partie de leurs meilleurs combattants, et les Brigades du martyr Abu Ali Mustafa, la branche militaire du FPLP, ont annoncé le martyre de Khallouf comme étant un des dirigeants de leur formation.



Les détails de l'opération

D'importantes forces de l'armée d'occupation sont entrées dans la ville et le camp de Jénine, ainsi que dans le bourg de Burqin, accompagnées de plusieurs véhicules militaires, au milieu de coups de feu en rafales.

Les forces de l'occupation ont tiré des coups de feu de façon anarchique, lors de ce nouveau raid, et des affrontements se sont déroulés dans plusieurs endroits de la ville.

Saadi est tombé, touché par deux balles, à la tête et à la poitrine, alors qu'il se battait contre les forces israéliennes. Saadi était l'un des combattants recherchés par les appareils de la sécurité israélienne.

Il avait été la cible de plusieurs tentatives d'assassinat et d'arrestation par les forces de l'occupation, mais il parvenait toujours à s'enfuir.

Les résistants et la population sont parvenus, avec l'aide de l'équipe de secours appartenant au Croissant Rouge Palestinien, à transporter la dépouille du martyr Saadi à l'hêpital public où les médecins ont annoncé sa mort.



L'opération de Burqin

A Burqin, les citoyens ont raconté que d'importantes forces de l'armée israélienne ont encerclé les deux martyrs, Khallouf et Shalabi, à l'intérieur des champs d'oliviers à l'entrée sud du bourg.

Les citoyens qui habitaient près de là ont raconté que le martyr Khallouf a découvert la présence des soldats de l'occupation qui l'encerclaient. Il a tiré sur eux plusieurs coups de feu, et les affrontements armés ont duré près de deux heures, jusqu'à ce que tombent les deux martyrs.

Les habitants affirment que les soldats de l'occupation ont lancé plusieurs fusées, au cours de l'affrontement, et il est probable que le martyr Khallouf ait été touché par l'une d'elles, des parties de sa tête ayant été arrachées.

Suite à cet affrontement armé, les témoins poursuivent qu'ils ont aperçu trois ambulances militaires israéliennes appartenant à l'"étoile rouge de David" venir sur les lieux. Les dépouilles des deux martyrs ont été emmenés vers une autre entrée du bourg, où les soldats de l'occupation se sont mis à leur arracher leurs vêtements, avant de quitter les lieux, après s'être assurés qu'ils étaient bien morts.

Après l'assassinat des martyrs, les forces de l'occupation sont revenues à l'intérieur de la ville, en tirant de tous les cêtés, procédant à des fouilles dans plusieurs maisons, avant d'arrêter Bassam Umar Atiq, Muhammad Hatem Khallouf, mais en les libérant vers 8 heures du matin.



Des manifestations de colère

Plus tard dans la journée, les masses de Jénine et des villages avoisinants ont participé au cortège funèbre des martyrs Saadi, Khallouf et Shalabi, qui s'est déroulé depuis l'hêpital public de Jénine, parcourant les principales rues de la ville. Plusieurs combattants des Brigades des martyrs d'al-Aqsa et des Brigades d'al-Quds, ainsi que des Brigades du martyr Abu Ali Mustafa, ont devancé la manifestation.

A la fin de la manifestation des masses en colère ayant participé au cortège, le secrétaire du mouvement Fateh dans la ville, Amer Saadi, a promis de poursuivre la résistance contre l'occupation, lui faisant porter l'entière responsabilité des dernières opérations.

En réponse à l'opération de Jénine, al-Zubaydi annonce la fin de la trêve et le Jihad islamique étudie la question

Zakaria al-Zubaydi, dirigeant des Brigades des martyrs d'al-Aqsa a déclaré que les Brigades ne se sentent plus tenues par la trêve qu'elles avaient respectée avec les autres organisations nationales et islamiques palestiniennes, depuis quelques mois.


Dans une déclaration à la presse, il a déclaré : "Nous avions décidé de proclamer la trêve afin de donner la possibilité à la communauté internationale de jouer son rêle pour mettre fin aux crimes monstrueux commis par Israël contre notre peuple. Mais nous constatons que notre respect de la trêve a signifié le feu vert à Israël à commettre encore plus de crimes, et c'est ce que nous n'autorisons pas".

Il a poursuivi : "Notre patience fut longue, nous avons accordé plusieurs chances à la communauté internationale, afin qu'Israël cesse son agression contre notre peuple.
Mais au regard de l'accentuation des crimes et des assassinats et la poursuite de nos combattants, les raids sur les camps et les villages, nous annonçons au monde entier que nous ne sommes plus tenus par la trêve
".


Quant au Sheikh Abdel Halim Izzidine, dirigeant dans le mouvement du Jihad Islamique, il a déclaré : "l'assassinat des combattants des Brigades d'al-Quds et des martyrs d'al-Aqsa n'est qu'un épisode parmi les épisodes du terrorisme israélien. Notre peuple ne pliera pas, et nous affirmons que notre mouvement est en train d'étudier et d'évaluer son attitude envers la trêve au regard de l'intensification de la terreur israélienne".


Il a ajouté : "Il s'agit d'une preuve claire que l'occupant ne fait aucune différence, ni en actes, ni en paroles, vis-à-vis des diverses composantes de la résistance palestinienne.
Il vise toutes les organisations palestiniennes, et c'est contre cela que le mouvement du Jihad islamique a mis en garde, tout le temps, affirmant qu'en prenant pour cible le Jihad islamique, l'occupant viserait toutes les organisations, et c'est ce qui s'est passé aujourd'hui
."



Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jénine

Même sujet

Assassinats ciblés

Même auteur

Ali Samoudi

Même date

29 septembre 2005