Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1672 fois

Bilin -

Trois blessés et des dizaines intoxiqués par les gaz lacrymogènes pendant la manifestation hebdomadaire de Bil’in

Par

A l’appel du Comité Populaire contre la construction du mur et des colonies, les habitants de Bi’lin, près de Ramallah, se sont rassemblés aujourd’hui après les prières du vendredi pour une nouvelle manifestation de protestation.

Pas de greffon vidéo disponible...

Des activistes internationaux et des membres des Anarchistes israéliens contre le mur et les colonies les ont rejoints. Les protestataires brandissaient des drapeaux palestiniens et des pancartes condamnant la politique israélienne de construction du mur et des colonies, en particulier le nouveau plan de construction de 75 nouvelles maisons. Ils ont également condamné les démolitions récentes à Al-Bustan et à Ras Khamis, à Jérusalem.

La manifestation a appelé à l’union nationale, à la résistance à l’occupation et a également encouragé la communauté internationale à être juste et équitable. Les manifestants ont demandé que Olmert, Livni, Barak et Peres soient traînés devant la justice pour crimes de guerre.

Le cortège s’est dirigé vers le mur d’apartheid construit sur la terre de Bi’lin. Une unité de l’armée israélienne était stationnée derrière le mur et a empêché la foule de passer la grille. L’armée a tiré des grenades lacrymogènes pour disperser la foule, provoquant l’étouffement de dizaines de personnes par l’inhalation des gaz, et trois personnes ont été blessés par des balles d’acier recouvertes de caoutchouc. Il s’agit de Omar Saleh Ayub, Ibrahem Burnat, et Adeeb Aburahma.

Au début de la semaine, un groupe de colons de la colonie illégale Mitatiyahu Est, qui est bâtie sur la terre de Bil’in, a attaqué et incendié une maison construite derrière le mur par le Comité Populaire il y a trois ans. Les colons ont aussi défilé et brulé le Saint Coran (photo ci-dessus). Les colons ont multiplié récemment les attaques pour empêcher les habitants de Bil’in de se rendre dans cette maison et ensuite pouvoir confisquer la terre, qui a été rendue à Bil’in par la Cour Suprême d’Israël il y a tout juste un an. Cette maison a été construite pour servir de centre pour des activités sociales et sportives, et elle a pour but d’encourager les fermiers à se sentir en sécurité quand ils vont sur leurs terres pour faire leurs récoltes.

Hier, l’armée israélienne a envahi le village et tiré des grenades assourdissantes, des grenades lacrymogènes et des balles acier-caoutchouc à des jeunes qui s’opposaient à eux. Les soldats ont monté un checkpoint près de l’entrée du village et stoppé la circulation pendant une heure.

Les atrocités israéliennes ont eu lieu pratiquement tous les jours au cours des derniers mois. Ces attaques sont destinées à créer faire peur aux habitants et à les faire cesser toute résistance au mur et à la construction des colonies illégales.

Voir les photos des dégâts causés par les colons psychopathes au Centre pour la Paix de Bil'in sur le site Friends of Freedom and Justice.


Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bilin

Même sujet

Résistances

Même auteur

Ghassan Bannoura

Même date

6 mars 2009