Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1991 fois

France -

Troisième samedi consécutif de forte mobilisation en France et dans le monde en soutien à Gaza

Par

Des milliers de Français sont à nouveau descendus dans les rues d’une soixantaine de villes, ce samedi, pour crier leur révolte contre les tueries perpétrées dans la Bande de Gaza et réclamer des sanctions contre l’Etat israélien massacreur d’une population sans défense.

Troisième samedi consécutif de forte mobilisation en France et dans le monde en soutien à Gaza


Montpellier : hommage aux enfants de Gaza assassinés

20.000 personnes à Paris (lire le compte-rendu de CAPJPO-EuroPalestine), au moins 5.000 à Bordeaux, où le soutien à la résistance palestinienne héroïque ne faiblit pas, Montpellier où les manifestants ont installé cent petites stèles en hommage aux 400 enfants martyrs de Gaza, ce matin à Sarcelles, et tant d’autres initiatives où le mot d’ordre commun fut « Gaza, on est tous avec toi ».

Il faut noter que deux préfectures ont interdit les manifestations anti-sionistes prévues : celle des Alpes Maritimes, pour la manifestation et la conférence de presse d'Attac, à Nice, et celle des Pyrénées Orientales, pour Perpignan.

Partout dans le monde, les citoyens ont envahi les rues : en Italie, en Allemagne (6.000 personnes à Berlin et forte mobilisation à Hanovre, Stuttgart, Frankfort entre autres).

En Espagne, les manifestants sont descendus par milliers dans les rues de Madrid aujourd’hui, et au Pays Basque Sud, des actions ont été organisées à à Elgoibar, Saint Sébastien, Pampelune et Lasarte. À Bilbao, une chaîne humaine a encerclé tout le centre ville aux cris de « Palestina Askatu » (Palestine libre !) et « Israël, assassin du peuple palestinien » (lire le compte-rendu de Boltxe, en langue basque).

25.000 personnes à New-York, des milliers de Turcs dans les rues d’Ankara, des rassemblements réunissant des milliers de personnes ont eu lieu au Maroc, au Pakistan, etc.

En Egypte, c’est vendredi que 15.000 citoyens et citoyennes de Mahalla, ville à majorité ouvrière textile célèbre pour ses occupations d’usines et sa lutte syndicale, ont défilé en solidarité avec la résistance de leurs frères a Gaza.

Et tant d’autres protestations, rassemblements, veillées… où les « gens de la rue » ont exprimé leur immense douleur devant les vies palestiniennes perdues, les familles décimées, les ruines, et leur toute aussi immense colère contre l’Etat sioniste et la mollesse de la plupart des condamnations officielles des gouvernements.

Il faut également noter une recrudescence d’actions directes contre les intérêts israéliens en Europe. A Brighton (Grande-Bretagne), un groupe de manifestants a endommagé une usine qui fabrique des composants militaires utilisés pour la construction des avions de guerre israéliens. A Montréal (Canada), blocage de l’entrée de l’Ambassade israélienne ; à Toronto (Canada), occupation du bureau du ministre du Développement économique du Québec .

En France, les soutiens à la Palestine dénoncent de plus en plus les jumelages de leurs villes avec des villes israéliennes.

Le boycott des produits israéliens prend lui aussi de l’ampleur, à tel point que les producteurs israéliens commencent à en sentir les effets.

Notre solidarité avec le peuple palestinien exige que nous l’amplifiions encore, comme le font les citoyens britanniques, scandinaves et jordaniens, et que nous fassions pression sur notre gouvernement et sur l’Union Européenne pour dénoncer tout accord, préférentiel ou de coopération, avec l’entité sioniste.

Restons mobilisés ; les tractations et réunions « au sommet » en cours excluent toute représentation de la résistance palestinienne et de ses revendications légitimes, qui rappelons-le, sont :
- la cessation sans condition préalable de l’agression israélienne,
- le retrait total de l’armée d’occupation de la Bande de Gaza,
- la levée du siège,
- l’ouverture de tous les passages frontaliers, dont celui de Rafah.

RIEN DE MOINS
.


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Actions

Même auteur

ISM

Même date

18 janvier 2009