Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1843 fois

Hébron -

Un accueil glaçant : confrontation avec la réalité à Hébron à travers la visite organisée par "Briser le silence"

Par

Anne Paq est une photographe indépendante, membre du collectif Activestills

La visite de Hébron et ses colonies, organisée par l'association « Briser le silence » a été une fois de plus perturbée par un groupe de colons vendredi 27 juin. Briser le silence est une association composée de soldats israéliens démobilisés qui travaillent à dévoiler la réalité de l'occupation dans les territoires palestiniens.

Un accueil glaçant : confrontation avec la réalité à Hébron à travers la visite organisée par 'Briser le silence'


Les colons juifs lors de la visite de Briser le Silence à Hébron. Photo Anne Paq.

Déjà avant le départ de la visite, l'organisateur avait prévenu le groupe qu'il n'était pas certain que la visite pourrait se passer comme prévu. Lors de la visite précédente, les colons avaient attaqué le groupe et l'avait aspergé d'un liquide bouillant, blessant un photographe espagnol. Il a aussi demandé aux participants de ne pas répondre aux provocations des colons, quoiqu'il arrive.

Au premier arrêt dans la colonie de Kyriat Arba, située près de Hébron, un groupe entier de colons, dont des enfants, était manifestement en train d'attendre le bus de "Briser le silence". Ils nous ont rapidement entourés, ont commencé à pousser des cris et ont empêché l'organisateur, Yehuda, de bouger. La police est intervenue mais elle a laissé les colons continuer leur show. Un des colons avait un haut-parleur qui sifflait, ce qui rendait les commentaires du guide de la visite impossible à entendre.

Nous n'avons pas pu visiter le tombeau de Barush Goldstein, un colon juif de Kyriat Arba qui a commis un massacre en 1994 quand il est entré dans le Tombeau du Patriarche du côté musulman et a tué 29 palestiniens.

Il est considéré par beaucoup de colons comme un héros juif et son tombeau est chéri comme tel. Le groupe est revenu à l'intérieur du bus, pendant que l'organisateur était en train d'essayer de négocier avec la police israélienne pour continuer une visite légalement autorisée.

Les colons se sont assis sur la route et sont restés devant le bus pour empêcher de continuer la visite de la Vieille Ville de Hébron. Les colons étaient de manière flagrante en train de troubler l'ordre public mais la police n'avait pas l'intention de leur donner une amende.

Les habitants des colonies illégales de Hébron ont prouvé une fois de plus qu'ils sont au-dessus de toutes les lois internationales et israéliennes, et que l'armée et la police de la ville sont là pour les protéger et pour taire l'impossibilité de la vie quotidienne pour la majorité des habitants, qui sont palestiniens.

Les 700 colons juifs utilisent des techniques d'intimidation violentes pas seulement contre les 150.000 palestiniens qui vivent à Hébron, plus spécialement les Palestiniens qui vivent dans la Vieille ville, devenue une «ville fantôme», mais aussi contre les visiteurs aussi bien israéliens qu'internationaux qui essaient de visiter Hébron pacifiquement.

Après environ une heure de négociations, le bus a finalement pu traverser le pont de Kyriat Arba et nous avons continué notre « pas si plaisante » visite de la vieille Ville de Hébron. Nous avons atteint le Tombeau des Patriarches, un lieu saint aussi bien pour les Juifs que pour les Musulmans et nous avons trouvé les mêmes colons qui nous attendaient. Ils ont utilisé des barrières pour essayer de nous empêcher de descendre du bus, et puis ils ont couru aux toilettes pour les fermer quand ils ont compris que certains d'entre nous voulaient les utiliser.

Ils nous ont insultés, nous traitant de «nazis» et de «traîtres». Les colons juifs ont interrompu continuellement la visite de « Briser le silence » et ont causé une énorme agitation entre eux-mêmes, les organisateurs, les visiteurs et la police.

Les photographes ont été harcelés et il est devenu impossible de documenter la visite à cause du langage violent et de l'attitude que les colons ont eue à l'égard des autres. La police a fait une timide tentative pour sortir les colons de la route mais elle a échoué. La police a demandé au groupe de repartir dans le bus, et tandis que le bus s'éloignait, les colons dansaient et acclamaient la fin de la visite de Hébron de « Briser le silence ».

Cependant d'autres visites sont planifiées, et si le but du voyage est d'exposer le public à la brutale réalité de ce qui se passe à Hébron, la visite de « Briser le silence » a certainement ouvert les yeux de nombreux visiteurs étrangers mais aussi des quelques israéliens qui veulent voir l'autre côté de l'histoire et comprendre la gravité de la situation dans la ville de Hébron.

Une des choses les plus troublantes était que les Palestiniens étaient à peine visibles pendant la visite. Les habitants palestiniens de la ville sont devenus les fantômes de cette zone où le luxe du nouveau mode de vie des colons est ce qui détruit le coeur d'une ville autrefois pleine de vie.

Comme le disait le guide dans son introduction, « ce que vous verrez à Hébron est un laboratoire ». Aussi longtemps que durera l'entreprise de colonisation, il ne pourra pas y avoir de paix en Israël/Palestine, aucune solution, pas de futur pour les palestiniens hormis devenir des fantômes dans leur propre ville. Si quelqu'un doute de cela, « Briser le silence » l'aidera certainement à comprendre la réalité.

Voir les photos d'Anne Paq.

Source : IMEMC

Traduction : MM pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Attaques de colons

Même auteur

Anne Paq

Même date

28 juin 2008