Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2913 fois

Beit Furik -

Un adolescent de 14 ans tué à Beit Furik par l'armée israélienne

Par

Aujourd’hui, l’armée israélienne a tué un jeune garçon de 14 ans, alors qu’il se trouvait avec son père, à 20 mètres de leur maison. Il n’y avait ni violence ni jet de pierres.

Un adolescent de 14 ans tué à Beit Furik par l'armée israélienne

Aujourd’hui, l’armée israélienne a tué un jeune garçon de 14 ans, sans aucune raison , alors qu’il était entrain de marcher dans la rue avec son père, à 20 mètres de leur maison. Il n’y avait aucune violence ou lancement pierres.

Nous avons eu ces informations de la part de son père et d’autres personnes qui étaient dans la voisinage lorsque le garçon a été tué. Ils ont choisi de viser un garçon au milieu des hommes qui étaient présents.

Un témoin qui était sur place m’a dit : « Nous avons vu deux jeeps venir directement et doucement dans notre direction. Nous étions effrayés mais nous n’avons rien fait, nous avons continué à marcher, et le garçon était avec son père quelques mètres derrière nous. La première jeep est passée devant nous et lorsque la seconde est passée, j’ai entendu le bruit d’une balle et les jeeps ont continué à rouler dans la même direction. Au même moment, j’ai entendu l’enfant, il a crié une fois, nous nous sommes retournés pour voir ce qui était arrivé et nous avons vu le père de l’enfant le tenir dans ses bras en pleurant. Nous avons vu le torse de l’enfant qui saignait et sa chemise était pleine de sang, l’enfant ne respirait plus et semblait mort. Nous l’avons porté chez le médecin local dans notre village et celui ci nous a dit que l’enfant était mort à cause d'une balle reçue en plein cœur. »

Ahmed Marwan Nasser Hanani avait déjà été blessé auparavant par l’armée israélienne. Il a été tué juste devant le bureau du PPP (Parti du Peuple Palestinien) de Beit Furik. Il fait partie de la plus grande famille de Beit Furik, qui compte au moins 10 martyrs jusqu’à présent, dont son grand-père. Dimanche, une manifestation a eu lieu dans le village afin de célébrer la mort du jeune shahid.

Voici l’information telle que diffusée sur yahoo accompagnée de la photo :

"Jehan Hanani, jeune fille palestinienne, sœur de Ahmed Marwan Hanani, agé de 14 ans, est en deuil devant le corps de son frère lors de la procéssion funéraire dans le village de Beit Furik, dans le Nord ouest de la Cisjordanie , à l’est de la ville de Naplouse. Hanani a été tué par balles, samedi, par les forces armées israéliennes, lorsque celles ci ont ouvert le feu sur un groupe de jeunes qui leurs lançaient des pierres dans le village."

L’armée israélienne a déclaré qu’elle avait ouvert le feu en n’utilisant que des balles en caoutchouc (balles de métal enrobées de caoutchouc) sur les manifestants qui lançaient des pierres et des cocktails molotovs.
Les infos françaises ajoutent que l’armée israélienne a déclaré n’avoir ouvert le feu qu’après que les autres moyens utilisés pour disperser la foule eurent échoué. »



Source : www.beitfourik.levillage.org

Traduction : BM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Beit Furik

Même sujet

Incursions

Même auteur

Yasser

Même date

15 novembre 2003