Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1757 fois

Ramallah -

Un an près la décision de la CIJ : un enfant a été abattu aujourd'hui et un autre est dans un état critique

Par

> palsolidarity@yahoogroups.com

Mahayoub Aasi 17 ans a été abattu par le garde de sécurité privé qui protège la construction de la barrière illégale israélienne dans le village cisjordanien de Beit-Likya.
Vendredi vers 17h., les confrontations se sont aggravées entre les gardes de sécurité de la barrière et cinq enfants du village de Beit-Likya.
Peu après, les gardes ont tiré à balles réelles sur les enfants.
Mahayoub Achmad Nimer Aasi a reçu une balle dans la poitrine.

La balle l'a traversé en pénétrant dans le haut de la partie droite de sa poitrine et en est sortie par le dos.


Quand les enfants ont entendu le tir, ils ont commencé à s'éloigner en courrant... mais quand ils ont remarqué que leur ami avait été touché, ils ont fait demi-tour pour le trouver étendu sur le sol entouré de soldats. Les enfants ont essayé de s'approcher de Mahayub pour l'évacuer, mais les soldats ont tiré à nouveau dans leur direction.

Une heure plus tard seulement, une ambulance du Croissant Rouge a été autorisée à venir sur les lieux : à ce moment-là, il s'était vidé de son sang et était décédé. Son corps a été évacué vers l'hôpital de Ramallah.

Il y a juste deux mois dans le même village, deux cousins (14 et 15 ans) avaient été assassinés par les militaires dans une autre manifestation contre la Barrière d'Israël.


Au même moment, à moins de cinq kilomètres de là, les militaires israéliens ont blessé 18 personnes dans le village de Bil'in, pendant une manifestation.
La protestation marquait l'anniversaire de la décision de la Cour Internationale de Justice à La Haye qui avait jugé la barrière illégale. 5 des blessés ont été hospitalisés.

Ramzi Yasin, 24 ans, demeure dans un état critique. Il a été touché à la tête par une balle en caoutchouc et a été opéré.

Yones Yasin, 20 ans, qui participait aussi à la manifestation, a été touché à l'abdomen par une balle en métal recouvert de caoutchouc tirée à peu de distance : elle lui a pénétré dans l'estomac.

Il y a deux jours, un agent des services de renseignements (shabak) a menacé le responsable du Comité Populaire de : "Si les manifestations dans le village continuent, Bil'in vivra le même sort que le village voisin de Biddu."

L'agent a ajouté : "Les gens qui avaient organisé la manifestation à Biddu : Savez-vous ce qu'ils font aujourd'hui? Ils sont dans leurs maisons et ils ne posent pas de problèmes. 5 personnes ont été tuées, et alors ils ont cessé de manifester".

Au cours de ces 18 derniers mois, au moins neuf personnes ont été assassinées par les forces de sécurité israéliennes dans des événements liés à la résistance non-violente contre la barrière illégale d'Annexion.


Tandis que le monde se concentre sur le plan unilatéral de retrait de Gaza israélien, les militaires israéliens ont accentué en particulier leur répression violente de la résistance populaire au Mur d'Annexion et à l'occupation des terres palestiniennes en général.

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Le Mur

Même auteur

ISM

Même date

9 juillet 2005