Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2050 fois

Jénine -

Un après-midi ordinaire dans le camp de réfugiés de Jénine

Par

Il était 17h à l'hopital gouvernemental de Jénine quand les premières rumeurs disaient que les Forces d'Occupation Israélienne se dirigeaient vers Mukhaiyem Jenin, le camp de réfugiés de Jénine.
Les ambulanciers ont sauté dans leurs véhicules, pour être prêts à ce qui arrive habituellement quand l'armée israélienne arrive en ville.

Une demi-heure plus tard, ils étaient là.

7 jeeps de l'armée israélienne et une pelleteuse Cartepillar, venant du nord par la rue d'Haïfa, sont entrés dans le secteur autour de l'hôpital.
Ils circulaient dans less rues, en s'arrêtant parfois quelques instants, disparaissaient et revenaient quelques minutes plus tard. Plus ils prennaient leur temps, plus les Palestiniens arrivaient dans le secteur.

À la fin, plus de 500 hommes et enfants palestiniens étaient dans la rue, transformant le secteur en un champ de bataille palestinien typique, c'est à dire une pluie de pierres sur les soldats israéliens, bien protégés derrière un centimètre d'acier à l'épreuve des balles.

A l'extérieur des hublots minuscules, on pouvait voir les canons des fusils automatiques M16 israéliens, quand le premier coup de feu a été tiré.

Les Forces d'Occupation israélienne ont tiré à l'intérieur du camp, ce à quoi les combattants du Jihad Islamique ont répondu par des tirs. 14.000 personnes vivent ici, entassées sur un kilomètre carré. Le risque de tuer quelqu'un en tirant au hasard à l'intérieur de ce secteur massivement peuplé est énorme.

Mais pour l'armée israélienne, cela semble être plutôt une chance qu'un risque. Aucun Palestinien ne sait pourquoi ils sont venus cette fois et peut-être que les soldats israéliens n'ont même pas une bonne explication.

En fin de compte, c'était juste un autre exemple des humiliations et des provocations quotidiennes que les habitants du camp de Jénine doivent subir.

Aucun des soldats n'a effectué une seule tentative d'arrestation et n'a pris quelqu'un pour cible.

C'était juste un autre épisode de démonstration de la suprématie israélienne, prouvant que Forces d'Occupation israélienne peuvent aller partout, en utilisant la violence sans aucune raison, même dans l'un des derniers bastions de la résistance palestinienne.

Et finalement, c'était une autre déshonneur pour les Brigades Al-Aqsa du Fatah qui ont récemment accepté de déposer leurs armes et un cessez-le-feu mutuel et qui n'ont pas tiré un seul coup de feu.

Plus de trois heures plus tard le jeu tragique était terminé. Les enfants palestiniens sont rentrés chez eux, laissant derrière eux une rue couverte de pierres et d'ordures.

Un autre jour, les Forces d'Occupation israélienne causeront de la violence non provoquée et inutile, juste parce qu'ils sont en mesure de le faire.

Les ambulanciers sont revenus à leur poste, heureusement les mains vides, en sachant qu'il ne devrais pas se passer beaucoup de temps avant qu'ils reviennent.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jénine

Même sujet

Incursions

Même auteur

ISM

Même date

11 août 2007