Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3537 fois

Hébron -

Un criminel de guerre, de Gaza à Hébron

Par

> kawther_salam@yahoo.com

Kawther Salam est une journaliste palestinienne. Elle a travaillé pendant plus de 20 ans pour différents journaux et stations de radio en Palestine. Elle est en exil forcé à Vienne depuis 2002.

Il y a quelques jours, j'ai appelé plusieurs palestiniens pour leur demander les noms des commandants militaires israéliens qui avaient émis les ordres de dévaliser, détruire, vandaliser, saccager et boucler trois stations de radio dans la ville d'Hébron la semaine dernière, et 40 magasins, cette semaine.

Un criminel de guerre, de Gaza à Hébron


A gauche, le criminel de guerre Lieutenant-Colonel Udi ben Muha ; au milieu, le Général de Division pour la région sud et criminel de guerre Yoav Galant et à droite, le Général de Brigade Givaty et criminel de guerre Imad Faras, druze.

Une des personnes que j'ai appelées était Abu Al-Nur, bien connu pour être un ami des officiers israéliens d'occupation à Hébron, où il dirige une des organisations les plus puissantes de la ville.

Abu Al-Nur a prétendu qu'il ne connaissait pas les noms de ses amis, des gens qu'il rencontre régulièrement, une ou deux fois par semaine. Abu Al-Nur m'a dit d'appeler le maire d'Hébron, qui était semble-t-il le seul capable d'identifier les commandants israéliens.

J'ai demandé à un officier du DCO (district coordination office – bureau de coordination de district) de l'Autorité Palestinienne qui a un homologue israélien au bureau militaire israélien du DCO, à Jabal Manouh, à Hébron.

L'officier m'a dit que les Israéliens ne se présentaient jamais à leurs homologues palestiniens avec leur nom complet, et qu'ils ne les connaissaient que par leur prénom.

J'ai appelé Abu Zuheir, le maire d'Hébron, alors qu'il était en Turquie pour un voyage d'affaire. Il m'a dit que le prénom du nouveau commandant militaire israélien était Udi, et que le prénom du gouverneur militaire israélien du DCO était Aviv. Il a prétendu ne pas connaître leurs noms de famille, et je l'ai cru.

J'ai demandé à l'un des observateurs internationaux d'Hébron. Il m'a dit que le nom du commandant militaire israélien à Hébron était "Alex Rosenberg". Le nom que m'a donné cet observateur est faux. "Alex Rosenberg" est un faux nom. Le nom correct est Lieutenant-Colonel "Alex Rozensweig" (ou Rosenzveig), ancien officier militaire du DCO en 2006 à Hébron, qui dirigeait également, ou dirige, une unité d'espion qui compile les listes de gens à assassiner.

Le fait que les responsables palestiniens n'aient pas été capables d'identifier leurs "homologues" israéliens par leurs noms reflète le niveau de détérioration des relations entre l'Autorité Palestinienne et les Israéliens, il montre la malveillance et le mépris des officiels israéliens envers leurs homologues palestiniens, et il est un signe l'inquiétude des Israéliens sur les conséquences juridiques de leurs actions.

Qui est le commandant de brigade israélien à Hébron que les Palestiniens ne sont pas capables d'identifier ?

Le Lt. Col. Udi ben Muha, ou “Udi ben Moha”, est le nouveau commandant de brigade israélien d'Hébron. Ben Muha est un criminel de guerre au long passé de crimes contre l'humanité. Il a participé au nettoyage ethnique au nord de Gaza et le long de la frontière palestino-égyptienne, et il a mis en œuvre d'autres mesures qui correspondent à la définition de génocide et crimes contre l'humanité qu'en donnent les Conventions de Genève.

Ben Muha est responsable de beaucoup de meurtres de Palestiniens et de la destruction coupable de leurs biens. Il commandait l'escadron de la mort, l'unité "Shimshon" à Gaza, sous la responsabilité d'un autre criminel de guerre des Forces israéliennes d'occupation, le Col. Avi Levy. Il a dirigé l'unité d'escadron de la mort "Sagi" à la frontière Gaza-Egypte en 2007, sous la responsabilité du criminel de guerre, chef du Commandement de la région sud, le général de division Yoav Galant.

Le Lt. Col. Udi ben Muha a rasé et détruit des milliers de dunums de terre agricole palestinienne. Il a aussi confisqué de manière illégale d'autres milliers de dunums de terre agricole. Ben Muha a entièrement rasé des centaines de maisons palestiniennes à Gaza, il a assassiné des centaines de civils palestiniens et arrêté des centaines d'autres.

Le 28 janvier 2004, Ben Muha ou les personnels militaires sous ses ordres ont rasé toute la zone agricole d'Al-Zaytun, à Gaza. Lui ou les personnels militaires sous ses ordres ont assassiné alors 11 palestiniens, dont Sami Badwi, un enfant de 13 ans, et blessé 35 civils.

Quelques-unes des victimes du 28 janvier 2004 du criminel de guerre, le Lt. Col. Udi Ben Moha :

Selon le Docteur Muawiya Hussein, chef des services d'urgence de l'Hôpital Shifa à Gaza, tous les Palestiniens tués le 28 janvier 2004 étaient des civils. Voici leurs noms :

* Sameh Totah, 17 ans, mécanicien dans un atelier de réparation de voitures, tué alors qu'il s'enfuyait pour éviter les tirs,
* Akram Abu Ajami, tué, 19 ans,
* Musa Dalul, 33 ans, tué, et son frère Kamal Dalul, 34 ans, blessé aux bras et aux jambes,
* Uthman Jundia, tué, 19 ans,
* Iiad Mahmoud al-Ra’e, tué, 19 ans,
* Musa Suliman Dalul, tué, 30 ans,
* Ahmad Ali abu Rkab, tué, 20 ans,
* Ayman Hamdan Al-Dahduh, tué, 42 ans,
* Tariq Al-Susi, tué, 12 ans,
* Hasan Ali Rizka, tué, 17 ans,
* Abed Al-Naser Abu Shoka, tué, 42 ans.

Le 11 février 2004, le Lt. Col. Udi ben Muha ou les personnels militaires sous ses ordres ont assassiné 11 palestiniens, parmi eux deux enfants, et blessé plus de 73 civils. Il s'agit de :

* Bashir Abu Urmane, 14 ans,
* Ibrahim Zurob, 15 ans,
* Muhammad Al-Hayek, 25 ans,
* Muhammad Abu Urmaneh, 22 ans,
* Muhammad Al-Hamaide, 22 ans,
* Zahran Al-Tantawi, 19 ans,
* Muhammad Aiash Al-Ajle, 34 ans,
* Haitham Abed, 28 ans,
* Hani Abu Skhele, 25 ans,
* Ismael Abu Al-Ata, 22 ans,
* Ashraf Faruk Hasanen, 23 ans.

Quelques-uns des noms d'autres palestiniens assassinés à Gaza en février 2004 par l'escadron de la mort de la Brigade Shimshon sous le commandement de Udi Ben Moha :

* Abed Al-Hamid Khattab, 21 ans, tué le 27.02.2004
* Ashraf Zakot, 25 ans, tué le 26.02.2004
* Abed Al-Salam Abu Musa, 32 ans, tué le 26.02.2004
* Ayman Swehel, 25 ans, tué le 26.02.2004
* Usama Josef Al-Mgazi, 33 ans, tué le 21.02.2004
* Rifat Al-Shaer, 32 ans, tué le 18.02.2004
* Muen Nafez Abu Sharkh, 18 ans, tué le 17.02.2004
* Jamal Muhammad Al-Afifi, 45 ans, tué le 16.02.2004
* Muhammad Al-Shiekh, 14ans, tué le 16.02.2004

Le 14 juillet 2004, le Colonel Udi ben Muha a dirigé l'opération de destruction contre les Palestiniens dans le camp de réfugiés de Jabalia, au nord de Gaza. Lui ou les personnels militaires sous ses ordres ont défoncé 2.000 dunums de terre agricole, dont 95% étaient des vergers. Il a aussi détruit trois puits artésiens, un atelier appartenant à Ziad Muhammad Hasuna, et trios maisons appartenant à Muhammad Zanin Shawish, Ahmad Hasan abu Kalub, et Rizk Zanin et leurs familles.

17 autres maisons palestiniennes ont été "confisquées" par Udi Ben Muha, appartenant à Sadi Zanin, Omer Kafarne, Mustafa Thabet, Atef Zanin, Ahmad Al-Ashkar, Naser Al-Zanin, Ranadan, Taiser and Maher Al-Basubi, Nahed and Saed Shabat, Subhi Naser, Asad Salah, Fakhri and Kahlil Al-Masri, Amin Abu Udeh, et Rushdi Al-Zanin.

15 palestiniens ont été assassinés par lui ou les personnels militaires sous ses ordres pendant cette opération qu'il commandait, et 90 autres palestiniens ont été blessés, dont 54 enfants.

Les Palestiniens assassinés sont :

* Rasem Kahlil Udwan, 29 ans
* Ateiah Muhammad Al-Ajrami, 19 ans
* Hamzeh Nahed Hbush, 15 ans
* Musen Al-Ajrami, 19 ans
* Ismael Ahmad Nabhan, 26 ans
* Ishaq Maen Abu Talib, 15 ans
* Muhammad Def Allah, 21 ans
* Ihab Abed Al-Karim Shatat, 9 ans
* Adnan Mansur, 19 ans
* Nahed abu Udeh, 44 ans
* Zaher Abu Hardid, 33 ans
* Naser Abu Hardid, 39 ans
* Naem Kafarneh, 40 ans
* Musa Zanin, 52 ans
* Jamil Abed Rabuh Hamad, 45 ans
* Hamed Ahmad Udeh, 28 ans

Les événements décrits ici et les noms des personnes assassinées ne sont pas complets. Ils ne représentent qu'une petite partie des crimes et des victimes de Udi Ben Muha, qui est maintenant dans ma ville d'origine, Hébron.

Source : Palestine Think Tank

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même auteur

Kawther Salam

Même date

9 septembre 2008