Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2930 fois

Jérusalem -

Un enfant prisonnier originaire de Silwan libéré sous caution et déporté sur Hébron

Par

Le juge de la cour israélienne de magistrature a décidé de libérer Amir Al-Faroukh, 14 ans, qui habite Silwan (Jérusalem) après 2 jours de garde à vue. Il est accusé d'avoir jeté des pierres sur les forces israéliennes. Il a été libéré sous paiement d'une caution de 5000NIS et possession d'une caution "de réserve" de 8000 autres shekels. La décision de la cour stipule qu'il doit rester à l'écart de son domicile à Silwan et résider à Hébron.

Un enfant prisonnier originaire de Silwan libéré sous caution et déporté sur Hébron

Rami al-Farouk, l'oncle d'Amir, a dit au Centre d'Information Wadi Hilwe : "Le juge a refusé de l'assigner à résidence à Ras al-Amoud ou à Silwan. Il a refusé de l'autoriser à aller chez lui pour prendre quelques affaires, comme des vêtements et des livres de classe. Il a ordonné qu'il aille directement de la prison Maskubiye à Hébron. C'est une décision qui va porter préjudice à Amir parce qu'il va être loin de sa famille et de sa maison, et qu'il n'ira pas à l'école."

Al-Farouk explique comment s'est passée l'enquête : "Ils l'ont agressé pendant qu'ils essayaient de lui extorquer des aveux et qu'il reconnaisse les accusations qu'ils portaient contre lui, alors qu'il avait le nez cassé... mais la police a continué à faire pression et à le frapper sur le nez - c'est ce qu'il a dit à la cour."

Le Centre d'information Wadi Hilwe confirme que les forces israéliennes ont arrêté Amir mercredi dernier, le 23 janvier, alors qu'il achetait des falafels dans un des restaurants de Ein al-Lawza, à Silwan. Un véhicule Toyota a surgi, plein de policiers des frontières. Ils ont traîné Amir dans le véhicule et l'ont emmené au poste de police Maskubiye. La famille a été avertie par téléphone que son fils était en garde à vue.

Source : Wadi Hilweh Information Center

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Enfants

Même auteur

Wadi Hilweh Information Center

Même date

26 janvier 2013