Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1848 fois

Naplouse -

Un grillage a été installé pour boucher le passage à Huwara

Par

Le checkpoint d'Huwara contrôlant la sortie de Naplouse est tristement célèbre pour ses longues files d'attente et les longues heures de retard, en particulier les jours fériés.
Ce checkpoint équipé d'un toit et de tourniquets, mise en place depuis le début de l'actuel Intifada, gère le trafic vers Ramallah, ainsi que vers de nombreux villages proches de Naplouse.

Un grillage a été installé pour boucher le passage à Huwara

Les étudiants de l'Université, les travailleurs et les gens ayant besoin de soins médicaux ou désirant faire des achats doivent franchir Huwara, et nombre d'entre eux doivent le franchir chaque jour.

Le samedi 10 novembre, un militant des droits de l'homme quittant Naplouse est arrivé à Huwara vers 14h40 et a découvert des gens entassés dans des files d'attente qui s'allongaient sur des dizaines de mètres, bien au-delà de la partie couverte du checkpoint.

Quand vous tombez sur un bon jour, les files d'attente ne dépassent pas le tiers ou la moitié de la zone couverte. Le passage sur le côté entre la zone couverte et le grillage est normalement réservé à la vérification des pièces d'identité des femmes et des enfants.

Trente minutes après l'arrivée du militant, les files d'attente des Palestiniens n'avaient pas bougé. Au lieu de cela, elles s'allongeaient sur de plus en plus de mètres.

Les Palestiniens ont déclaré qu'ils attendaient depuis 12h pour passer le checkpoint.
Vers 15h10, le militant a appelé Machsom Watch pour les informer des problèmes au checkpoint.

Environ 10 minutes plus tard, les soldats des Forces d'occupation israéliennes (FOI) ont commencé à enlever une partie du grillage qui avait été installé sur l'ensemble du couloir extérieur normalement réservé aux femmes et aux enfants. Le barrage avait été installé entre les grilles extérieures et les rails de fer du bâtiment composant le checkpoint.

Après avoir enlevé ce grillage, ce "checkpoint temporaire" à l'intérieur d'un checkpoint, les soldats des FOI ont enfin commencé la vérification des papiers d'identité des Palestiniens qui attendaient.

Pendant la période entre 12h et 15h20, entre 300 et 350 civils palestiniens ont été obligés d'attendre, certains pendant 3 heures ou plus, et leur journée à été gâchée par le blocage imposé de façon arbitraire.

L'heure de la fermeture coïncidait avec le retour de nombreux étudiants de l'université vivant à l'extérieur de Naplouse, ainsi qu'avec le retour des gens qui s'étaient rendus à Naplouse pour faire des achats et autres besoins.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Checkpoints

Même auteur

ISM

Même date

13 novembre 2007