Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2041 fois

Cisjordanie -

Un manifestant palestinien meurt des suites des blessures subies le 22 février ; les forces de l'occupation attaquent ses funérailles

Par

Le 22 février 2013, Muhammad Asfour, 23 ans, a été blessé à la tête par une balle caoutchouc-acier tirée par les forces de l'occupation israélienne pendant une manifestation pacifique de soutien aux prisonniers palestiniens en grève de la faim à Aboud, petit village à 20km au nord-ouest de Ramallah. Il avait alors été évacué à l'hôpital de Salfit puis à l'hôpital Rafidya, à Naplouse. Quelques jours plus tard, il avait été transféré à l'hôpital Echilov, à Tel Aviv, dans un état critique. Le 7 mars, le personnel médical de cet hôpital a déclaré qu'il venait de mourir des suites de ses blessures.

Un manifestant palestinien meurt des suites des blessures subies le 22 février ; les forces de l'occupation attaquent ses funérailles

Les funérailles de Muhammad Asfour à Aboud, le 8 mars 2013 (Photo Oren Ziv/Activestills.org)
Asfour était en 4ème année d'Education physique à l'Université AlQuds, à Abu Dis (Al-Qods occupée) et jouait au football dans l'équipe du village. Né le 9 mars 1990, il est mort deux jours avant son 23ème anniversaire.

Ses funérailles ont eu lieu vendredi 8 mars, après les prières de midi à Aboud. Un cortège de voitures ornées de drapeaux palestiniens ont accompagné le corps de Muhammad de Ramallah jusqu'à son village. L'occupation sioniste avait dépêché ses forces de police et militaires en masse, postées de manière provocante à l'entrée du village où sont arrivées environ 2000 personnes des villages environnants et de toute la Cisjordanie pour participer aux funérailles et soutenir la famille. Le corps du jeune homme a été transporté de sa maison à la mosquée, où des prières ont été dites, puis jusqu'au cimetière du village.

Photo

Pendant l'enterrement, les bruits des grenades lacrymogènes tirées par les occupants qui encerclaient l'entrée du village ont commencé à retentir. Des affrontements ont éclaté entre l'armée de l'Etat criminel et des personnes du cortège funéraire qui étaient venues protéger leur village et exprimer leur colère et leur indignation devant la mort de l'un de leurs bienaimés.

Des jeunes Palestiniens, indignés par la présence délibérément provocatrice de l'armée d'occupation dans un village en deuil enterrant l'un de ses jeunes, a jeté des pierres sur les véhicules de l'armée d'invasion, qui a répondu par des salves de grenades lacrymogènes et de balles caoutchouc-acier.

Pressentant les provocations, les villageois de Aboud avaient installé des blocs de béton en travers de la route menant au village, pour pouvoir enterrer Muhammad en paix. Que nenni ! Les terroristes israéliens, qui n'acceptent que les barrages qu'ils installent eux-mêmes chez les autres, n'ont pas apprécié l'initiative et se sont empressés de faire venir un bulldozer qui a retiré les blocs de béton. La voie étant enfin libre, la troupe sioniste, toujours aussi abjecte, a pu faire entrer le camion de liquide puant et en arroser des villageois et les maisons du village, puis a à nouveau tiré sur les participants à l'enterrement de Muhammad à coup de grenades lacrymogènes et de balles caoutchouc-acier, faisant plusieurs blessés.

L'attaque a duré jusqu'à la fin de l'après-midi.
Repose en paix, Muhammad.
__________

Muhammad Asfour est le 6ème Palestinien assassiné par des tirs israéliens en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza depuis début janvier 2013 (selon un rapport B'Tselem), en plus du prisonnier Arafat Jaradat, qui est mort sous la torture il y a deux semaines, dans la prison sioniste "Meggiddo", 6 jours après son arrestation :

- 11 janvier 2013 : Anwar al-Mamluk, 20 ans, du quartier a-Shuja’iyeh, Gaza-Ville, tué par des soldats près de la cloture militaire à Gaza
- 12 janvier 2013 : ‘Udai Darwish, 21 ans, de Dura, district d'Hebron, tué par des soldats après avoir traversé le mur d'apartheid pour aller travailler
- 15 janvier 2013 : Samir ‘Awad, 17 ans, du village de Budrus, district de Ramallah, tué par des soldats derrière le mur d'apartheid près de Budrus
- 18 janvier 2013 : Saleh al-‘Amarin, 15 ans, du camp de réfugiés al-‘Aza, district de Bethléem, tué par des soldats dans le camp de réfugiés al-A’yda
- 23 janvier 2013 : Lubna al-Hanash, 21 ans, de Bethléem, tué par des soldats près de la Route 60, à côté du camp de réfugiés al-‘Arrub.
__________

Des photos des funérailles de Muhammad Asfour et de l'attaque du cortège par les terroristes israéliens ici.
__________

Sources : Popular Struggle Coordination Committee, Palsolidarity

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Assassinats

Même auteur

ISM-France

Même date

9 mars 2013