Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 10428 fois

Ramallah -

Un membre du Comité Populaire de Ni’lin blessé au visage par une bombe lacrymogène

Par

Mardi dernier 23 septembre vers 11h du matin, Ahed Khawajeh, Salah Khawajeh, Mohammed Amira, 5 représentants du parlement de l’Union Européenne et le maire de Ni’lin, Ayman Nefeah, sont allés sur le terrain pour montrer aux membres du Parlemant l’impact du mur d’apartheid, avant la manifestation.

Un membre du Comité Populaire de Ni’lin blessé au visage par une bombe lacrymogène


L’armée israélienne s’est approchée et les soldats leur ont dit de retourner au village parce qu’ils n’étaient pas autorisés à être sur leurs terres. Ils leur ont montré un ordre déclarant le secteur « zone militaire fermée », et les ont menacés de leur tirer dessus à balles caoutchouc-acier. Alors qu’ils allaient faire demi-tour, un soldat a tiré une bombe lacrymogène, à une distance de 25 mètres, sur Ahed, lui fracturant le crâne entre les yeux.

Alors que les autres aidaient Ahed, les soldats ont fait barrage autour de lui avec davantage de gaz lacrymogène. Heureusement, aucun autre n’a été sérieusement blessé et Ahed a été transporté à la clinique de Ni’lin. Il a ensuite été transféré à l’hôpital Sheikh Zaid, à Ramallah, où il est actuellement ; son état est stable mais ses yeux ont gonflé tellement qu’il ne peut pas les ouvrir pour le moment (photo Iyad Haddad ci-dessus).

Vers 13h, un groupe d’environ 50 manifestants, palestiniens et internationaux, se sont dirigés vers les champs pour protester contre la construction du mur, qui annexera 40% de plus de terre palestinienne, en plus de 85% de pertes depuis 1948.

Alors que les manifestants arrivaient à la route (préparée pour le mur) sur le côté de la vallée du village, sans aucune provocation, l’armée a commencé à lancer du gaz lacrymogène directement sur les manifestants, depuis la route du côté opposé de la vallée.

Quelques personnes ont souffert des inhalations de lacrymogène mais personne n’a été touché par les bombes.

La manifestation s’est éparpillée dans les champs, avec une activité significative dans les champs proches de la clinique. Les soldats ont tiré à balle caoutchouc-acier, ainsi que des gaz lacrymogènes et des grenades soniques. Vers 15h30, les soldats, au nombre d’une vingtaine, sont partis à pied et à bord du hummer.

Les gens ont été soignés pour les blessures causées par les balles caoutchouc-acier, le contact avec les bombes lacrymogènes et l’inhalation des gaz.

Lire également sur cette journée : Un responsable de l’Union Européenne : les policiers des frontières m’ont tiré dessus avec du gaz lacrymogène

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Non Violence

Même auteur

ISM

Même date

26 septembre 2008