Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3657 fois

Beit Ommar -

Un soldat israélien à des activistes détenus près de Beit Ommar : "Je pourrais vous tuer"

Par

Samedi 11 juin, trois activistes d'ISM ont été arrêtés par l'armée israélienne alors qu'ils essayaient d'entrer dans le village de Beit Ommar, au sud-ouest d'Hébron, pour participer à une manifestation non violente contre les colonies illégales du secteur. Les soldats leur ont affirmé que le secteur avait été déclaré zone militaire fermée. Interrogé sur leur incapacité à produire le document qui le prouvait, un soldat a montré une pancarte disant que le secteur était sous autorité palestinienne et qu'aucun Israélien n'était autorisé à y pénétrer ; tel est l'argument qu'il a utilisé pour ne pas autoriser les internationaux à entrer. Il a poursuivi en se plaignant que les Israéliens ne puissent entrer dans le village, bien qu'il fasse "partie d'Israël", a-t-il précisé !

Les activistes allaient partir quand les soldats ont apparemment changé d'avis et les ont traînés hors de l'autobus dans lequel ils se trouvaient, sans aucune explication sur la raison de leur arrestation. Un des soldats était plus agressif que les autres et semblait avoir envie de discuter politique avec les activistes. Il les a traités de "gauchistes de merde" et leur a dit "je pourrais vous tuer", avant de leur cracher dessus et de les insulter en hébreu. Pour faire bonne mesure, il a ajouté que les Palestiniens étaient des terroristes et que Beit Ommar était un village dangereux.

Puis les soldats ont menti aux activistes, leur disant qu'ils les libèreraient s'ils leurs montraient leurs passeports, ce qu'ils n'ont pas fait lorsque l'un d'entre eux a présenté son passeport. Un des militants a réussi à échapper à la détention et a quitté les lieux, tandis que les deux autres étaient invités à monter dans une jeep lorsqu'elle est arrivée. Refusant de le faire, les soldats ont traîné les deux activistes de force dans la jeep. Ils ont été emmenés au commandant qui, entre autres choses, a accusé les militants d'être "des terroristes et des espions syriens espionnant l'armée israélienne" !

Ils ont été ensuite emmenés au poste de police de Kiryat Arba, une colonie illégale à Hébron, où ils ont été libérés quelques minutes après leur arrivée.

La manifestation à Beit Ommar a eu lieu comme prévu et les manifestants ont réussi à atteindre les terres appartenant aux fermiers de Beit Ommar où ils avaient décidé de travailler.

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Beit Ommar

Même sujet

Sionisme

Même auteur

ISM

Même date

13 juin 2011