Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2877 fois

Ramallah -

Un soldat israélien tire à bout portant sur un Palestinien ayant les mains menottées dans le dos et les yeux bandés

Par

L'armée israélienne a lancé une enquête sur la conduite des soldats qui ont été filmés il y a deux semaines alors qu’ils tiraient un balle de caoutchouc sur un Palestinien ayant les yeux bandés et des menottes aux poignets en Cisjordanie.

L'incident a eu lieu le 7 Juillet à proximité du village de Nil'in qui a été ces dernières semaines le théâtre de manifestations presque quotidiennes contre la construction du Mur de «Sécurité» (ndt : d’Apartheid) à proximité.

Selon la vidéo, qui selon l'armée, a été examinée par le juge-avocat, le Brigadier Avichai Mandelblit, un manifestant palestinien, Ashraf Abu Rahma, menotté et les yeux bandés, est vu être conduit à côté d’une jeep par un officier de haut rang des FOI

La vidéo montre un soldat pointant son arme sur les jambes du manifestant à environ 1,5 mètre et tirer ensuite sur lui une balle de caoutchouc. Abu Rahma a déclaré que la balle a touché son orteil gauche et qu'il a été soigné par l’armée avant d’être libéré par les soldats.

Le tournage a eu lieu en présence d'un lieutenant-colonel, qui est vu tenir le bras d’Abu Rahma son bras lorsque le coup de feu est tiré.

Une jeune Palestinienne, âgée de 14 ans, a filmé l'incident depuis sa maison dans le village de Nilin. B'Tselem l’a reçue ce matin et a immédiatement transmis une copie à l’Unité d’Enquête de la Police Militaire, en demandant qu’une enquête sur l'incident soit immédiatement lancée.

En réponse, le Bureau du porte-parole des FOI a publié une déclaration qualifiant l'incident de «grave» et disant qu'il était en "contradiction directe avec les valeurs et les principes des FOI."

"Les règlementations de l’armée interdisent d'infliger des blessures à des détenus et obligent les soldats à leur montrer du respect et à garantir leur sécurité. Les incidents où des détenus sont blessés, conformément à la politique des FDI, sont transmis à la police militaire pour enquête. Comme dans ce cas, après avoir examiné la bande vidéo,
Le juge-avocat, le Brigadier Avichai Mandelblit a ordonné l'ouverture d'une enquête sur l'incident.
Il convient de mentionner que le Palestinien a été examiné sur les lieux par un médecin des FOI et il a été constaté qu'il était légèrement blessé à l’orteil droit. Le Palestinien a été libéré sans nécessiter de traitement médical,"
peut-on lire dans la déclaration.



NOTE :

A la fin de la bande vidéo, on entend le père demander a la jeune fille : "tu les as pris?" et la petite répond "oui" et ensuite il lui demande : "Et pourquoi tu as éteint"

D'autre part, You Tube ne cesse d'enlever vette video, alors nous la re-téléchargeons à chaque fois donc, si elle n'est pas disponible pour l'instant, réessayez un peu plus tard.

Pas de greffon vidéo disponible...

Source : http://www.youtube.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même auteur

Btselem

Même date

20 juillet 2008