Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2827 fois

Egypte -

Un tribunal militaire égyptien a décidé d'emprisonner un bloggeur s’étant infiltré dans Gaza

Par

Le blogueur égyptien, Ahmed Doma, a été arrêté la semaine dernière à son retour de la bande de Gaza par le passage de Rafah. Les autorités égyptiennes l’ont accusé d'infiltration illégale par la frontière Est, en violation du décret présidentiel 298 datant de 1995.
Si les Egyptiens le pouvaient, ils s’infiltreraient tous dans Gaza.

Un tribunal militaire égyptien a décidé d'emprisonner un bloggeur s’étant infiltré dans Gaza


Photo ci-dessus : Le jeune bloggeur égyptien, Ahmed Doma

Quelque chose se passe en Égypte en ce qui concerne la façon dont elle traite les journalistes, ces derniers temps.

Le gouvernement égyptien a décidé il y a quelques jours de juger le journaliste Magdi Hussein, le secrétaire général du Parti Travailliste égyptien, par un tribunal militaire - même si c’est un civil - parce qu'il a violé la loi quand il a essayé d’"entrer illégalement dans la bande de Gaza ".

Et aujourd'hui, un tribunal militaire de la ville d'Ismaïlia en Egypte a rendu sa décision d'emprisonner le blogueur, Ahmed Doma, pendant un an et lui a infligé une amende de 2000 livres égyptiennes pour s’être infiltré dans la bande de Gaza, ce qui est la peine maximale.

Le blogueur égyptien a été arrêté la semaine dernière à son retour de la bande de Gaza par le passage de Rafah. Les autorités égyptiennes l’ont accusé d'infiltration illégale par la frontière Est, en violation du décret présidentiel 298 datant de 1995.
Si les Egyptiens le pouvaient, ils s’infiltreraient tous dans Gaza.

Les Egyptiens ont toujours eu des relations fortes avec la nation palestinienne et ont été consternés par la position de leur gouvernement, quand Israël a bombardé sans pitié la bande de Gaza pendant pour 22 jours, pendant que le gouvernement égyptien restait là à regarder et bloquait le passage aux gens qui mouraient de faim et étaient complètement brûlés.

La Fédération des Blogueurs Arabes demandent aux autorités égyptiennes de la libérer immédiatement et sans condition, en affirmant que le blogueur Ahmed Doma n'a pas commis d’acte criminel, au contraire, il s'est rendu à Gaza pour offrir son aide à la population de Gaza.

La Fédération des Blogueurs Arabes a exprimé la consternation de ses membres dans une déclaration publiée sur le sujet, en estimant qu’une peine d’un an de prison et une amende de 2000 livres est une peine sévère, outre le fait qu’Ahmed ait été torturé psychologiquement au cours de l'enquête.

La Fédération a demandé à tous les blogueurs et aux organisations arabes des droits de l'homme d’intervenir et de travailler à sa libération, car c’était l'un des blogueurs les plus actifs, et un poète très sensible.


Pas de greffon vidéo disponible...

Source : http://www.palestinianmothers.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte

Même sujet

Blocus

Même auteur

Iqbal Tamimi

Même date

10 février 2009