Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2327 fois

Ramallah -

Un troisième camp de militants palestiniens évacué de force par l'occupation

Par

Des policiers israéliens ont évacué de force dans la nuit de samedi à dimanche un campement palestinien anti-colonisation installé près d'al-Qods occupée. Plusieurs manifestants ont été détenus. Une unité israélienne constituée d'environ 300 soldats et 60 jeeps militaires escortés par deux hélicoptères a fait irruption dans le camp dans la nuit de samedi à dimanche. Les policiers israéliens ont tabassé les militants à coups de matraque et détruit les tentes.

Un troisième camp de militants palestiniens évacué de force par l'occupation

Photo Ahmad Bargouthi
Une cinquantaine d'activistes ont été appréhendés pour un certain temps avant d'être transférés par un bus dans les territoires sous contrôle de l'Autorité palestinienne (AP).

Cependant, cinq militants, dont le député palestinien Moustafa Barghouthi, un des organisateurs de cette manifestation et une femme, ont été transférés à un poste de "Maale Adoumin" pour y être interrogés.

Baptisé "Les petits-fils de Younes", ce camp avait été dressé mercredi par des militants palestiniens et des activistes étrangers sur le site d'un projet de colonie israélien controversé entre la Cisjordanie et la partie Est d'al-Qods occupées, pour exprimer leur colère à l'occasion de la visite du président américain Barack Obama en Palestine occupée.

Les manifestants ont dressé une quinzaine de tentes et hissé un drapeau palestinien géant sur une colline en face du "Village de Bab al-Chams" démantelé par les forces israéliennes en janvier, sur le site du projet E1.

La communauté internationale a condamné le projet E1, qui relierait l'implantation israélienne de "Maalé Adoumim" à des quartiers de colonisation israélienne à "Jérusalem-Est" et couperait en deux la Cisjordanie occupée.

En janvier, des militants palestiniens avaient établi deux villages de toile en Cisjordanie occupée, pour protester contre des projets de colonisation sioniste et la confiscation de terres. Ces campements avaient été évacués de force par les troupes de sécurité israéliennes.


De nombreuses photos du camp et de l'expulsion violente par les envahisseurs sionistes sur Facebook, sur +972mag et sur le blog d'Anne Paq, Chroniques de Palestine.






Source : French Moqawama

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Sionisme

Même auteur

French Moqawama

Même date

24 mars 2013